Coronavirus (Covid-19) : vos questions sur la vaccination

La vaccination contre le coronavirus soulève de nombreuses questions qui peuvent susciter l’inquiétude. Une bonne information est primordiale pour pouvoir se faire vacciner en toute confiance.

Comment vérifier quelle est l'adresse e-mail dont dispose pour moi Partenamut ? 

Voici comment vérifier en 1 clic l'adresse e-mail dont nous disposons pour vous

 

Les vaccins sont-ils efficaces ? Comment ont-ils été développés aussi rapidement ? Provoquent-ils des effets secondaires ? Vont-ils nous protéger des variants ? Comment est organisée la campagne de vaccination ? Les questions sont nombreuses et peuvent entraîner des hésitations, voire des craintes à se faire vacciner. Partenamut vous aide à y voir plus clair en vous fournissant les informations qui sont actuellement disponibles (mais qui pourront évoluer en fonction de la situation).

Comment les vaccins ont-ils pu être développés aussi rapidement ?

Le développement d’un vaccin peut prendre jusqu’à 10 ans. Mais dans le cas du coronavirus, différents éléments ont permis d’élaborer plusieurs vaccins fiables en très peu de temps.

  • Les firmes pharmaceutiques ont commencé à développer un vaccin dès l’apparition du virus. Durant son élaboration, les différentes phases de développement et d’évaluation ont été suivies dans le respect des exigences en matière de sécurité et d’efficacité mais elles ont été menées en parallèle et non pas de façon successive. Les scientifiques n’ont donc pas attendu que tous les essais soient terminés pour commencer leurs travaux. 
  • Des apports financiers provenant des secteurs publics et privés ont permis d’accélérer la procédure et de commencer la production des vaccins beaucoup plus vite. 
  • Les scientifiques du monde entier ont partagé régulièrement les résultats de leurs recherches. Cette collaboration a permis de développer les connaissances scientifiques beaucoup plus rapidement. 
  • Des volontaires participent aux différents essais cliniques partout dans le monde. Ils sont donc plus nombreux, ce qui permet de tester le vaccin mais aussi d'observer les éventuels effets indésirables sur plus de personnes. 

Découvrez ci-dessous les explications de l’AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé) sur le développement des vaccins.

 

Est-on certain que ces vaccins protègent contre la Covid-19 ?

La Belgique, en concertation avec la Commission européenne, a commandé 5 vaccins. A ce jour, trois d’entre eux ont obtenu l’autorisation d’être utilisé en Europe suite à l’avis favorable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui a analysé leur efficacité et leur fiabilité. Il s’agit des vaccins de Pfizer/BioNTech (95% d’efficacité), de Moderna (94,5% d’efficacité) et d’Astra Zenecca (70% d’efficacité).

Les vaccins sont-ils efficaces contre les variants de la Covid-19 ?

Les variants britannique et sud-africain sont plus contagieux mais ne sont pas plus dangereux. Pour l’instant, il n’y a aucune raison de penser que les vaccins actuellement développés ne sont pas efficaces contre ces variants de la Covid-19. Mais la situation peut évoluer et d’autres variants peuvent apparaître pour lesquels il faudra peut-être adapter les vaccins actuels.

Ces vaccins provoquent-ils des effets indésirables ?

De la fatigue, des maux de tête, des courbatures, des douleurs dans les articulations, ainsi que des rougeurs, des gonflements et des douleurs au niveau de la piqûre, peuvent être constatés, surtout après la seconde injection. Ces effets sont souvent observés lorsqu’on se fait vacciner. Dans la majorité des cas, ils disparaissent après 2 ou 3 jours. Mais toutes les personnes vaccinées, ainsi que le personnel soignant qui injecte les vaccins sont invités à déclarer tout autre effet indésirable. Les contre-indications et les effets indésirables déjà détectés sont répertoriés sur ce site : www.afmps.be 

La vaccination contre la Covid-19 est-elle obligatoire ?

Non, la vaccination se fait sur base volontaire et est gratuite pour chaque citoyen. L’objectif est de vacciner au moins 70% de la population pour arriver à une protection suffisante sur l’ensemble de notre territoire. Il est recommandé à tous les adultes (sauf contre-indication) de se faire vacciner, ainsi qu’aux personnes qui ont été contaminées par le coronavirus car on ne connaît pas encore avec certitude la durée de leur immunité. Par contre, les femmes enceintes et les enfants sont écartés de la vaccination dans un premier temps.

Comment se déroule la campagne de vaccination ?

Plusieurs phases de vaccination ont été établies:


Phase 1a

  • les résidents et le personnel des maisons de repos : cette phase a débuté le 28 décembre
  • le personnel soignant en milieu hospitalier : cette phase a débuté le 18 janvier
  • en février : le personnel de soin de première ligne (médecins généralistes, infirmiers à domicile, dentistes)
  • en mars : le personnel de soin des autres collectivités de soin, pour lequel un processus de vaccination similaire aux maisons de repos sera appliqué

Phase 1b (qui débutera en mars, en fonction du nombre de vaccins disponibles) 

  • les personnes de + de 65 ans
  • les personnes entre 45 et 65 ans présentant des facteurs de comorbidité : obésité (BMI ≥ 30), diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, pulmonaires, rénales et hépatiques chroniques et malignités hématologiques jusqu'à 5 ans après le diagnostic et tous les cancers solides récents (ou traitements anticancéreux récents)
  • les personnes exerçant un métier essentiel (encore à déterminer)

Phase 2

le reste de la population à partir de 18 ans (en fonction du nombre de vaccins disponibles)

Suivez l’évolution du nombre de personnes vaccinées en Belgique grâce à Sciensano

Où et comment vous faire vacciner?

Dès que vous pourrez prétendre à la vaccination, vous recevrez une invitation personnelle par sms, par courrier et par e-mail (en fonction des informations disponibles). Vous saurez ainsi où et quand vous pourrez recevoir votre vaccin. 

A Bruxelles
, vous pouvez prendre rendez-vous via une plateforme de réservation en ligne centralisant tous les points de vaccination en Région bruxelloise. Le centre de vaccination Pacheco est ouvert, ainsi que celui du Heysel. Les vaccinations qui y ont lieu concernent uniquement le personnel de soins de première ligne. Dès que les autres points de vaccination seront disponibles, les personnes invitées pourront choisir de se faire vacciner dans celui de leur choix. Il est prévu d’ouvrir 10 centres de vaccination d’ici le mois d’avril sur le territoire national bruxellois.
Plus d'infos sur la vaccination en Région bruxelloise

En Wallonie
, des centres fixes de vaccination et plusieurs centres itinérants seront déployés. Il s'agira de 9 centres majeurs avec 10 lignes de vaccination, et 30 centres de proximité avec 2 lignes de vaccination. Les lieux d’arrêt dans les villages et entités desservis par les centres itinérants seront fixés prochainement, en concertation avec les Gouverneurs de Province, pour coller au plus près des réalités locales. A l’exception des centres de Ronquières et Bierset qui ouvriront plus tôt pour la vaccination du personnel de soin de première ligne, ces différents centres ouvriront leurs portes fin mars, sous réserve des livraisons de vaccins par les firmes pharmaceutiques.
Plus d'infos sur la vaccination en Wallonie

Où trouver des informations fiables ?

Plusieurs sites de référence proposent des informations accessibles, actualisées et validées scientifiquement à propos du vaccin contre le coronavirus : 
https://www.info-coronavirus.be/fr/vaccination/ 
https://www.vaccination-info.be/ 
https://covid.aviq.be/fr/accueil-particuliers 
https://www.afmps.be/fr 

Quel est le rôle des mutualités dans la campagne de vaccination gérée par les Régions ? 

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».