Vaccination anti-Covid : bientôt une dose « booster » pour tous les adultes

8 décembre 2021

La décision a été approuvée par la Conférence Interministérielle Santé publique : après les groupes prioritaires, le reste de la population adulte sera éligible pour recevoir un vaccin « booster » à ARN messager. Le but : renforcer le système immunitaire pour contrer le Covid-19.

La Conférence Interministérielle (CIM) Santé publique, qui réunit l’ensemble des ministres en charge de la Santé en Belgique, a donné son feu vert à la vaccination « booster » de l’ensemble de la population dès le mois de décembre.

Certains groupes bénéficient d’un accès à ce « booster » de façon prioritaire, à savoir :

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les personnes dont l’immunité est réduite
  • Les prestataires de soins
  • Les personnes ayant reçu une dose unique du vaccin Janssen

Des vaccins efficaces, mais une protection limitée dans le temps

Une étude récemment menée avec Sciensano a démontré que 30 000 hospitalisations ont pu être évitées en 2021 grâce à la vaccination contre le Covid-19. Les 4 vaccins utilisés en Belgique se sont donc révélés très efficaces.

Depuis octobre 2021, une diminution de la protection contre les formes graves de la maladie est cependant observée, notamment chez les personnes de plus de 65 ans. Une baisse de l’immunité en est sans doute à l’origine.

Pour le reste de la population l’incertitude demeure quant à la durée de la protection de la vaccination de base, surtout avec une circulation du virus aussi intense que celle que l’on connaît actuellement en Belgique.

C’est sur la base de ces données scientifiques que la CIM a donné son accord pour la vaccination « booster » pour tous.

Comment cette campagne de vaccination « booster » sera-t-elle organisée ?

8 millions de personnes seront invitées à se faire vacciner au cours des prochaines semaines, ce qui exige une certaine méthode. Les deux critères qui permettront d’établir l’ordre de priorité pour cette dose de rappel sont l’âge et le type de vaccin reçu lors de la première phase de vaccination.

  • Janssen : un délai de 2 mois est recommandé entre la vaccination avec le vaccin Janssen et la dose « booster ». Les personnes de ce groupe pourront être vaccinées dans le courant du mois de décembre.
  • AstraZeneca : un délai de 4 mois est recommandé entre la seconde dose de vaccin AstraZeneca et la dose de rappel.
  • Pfizer ou Moderna : un délai de 6 mois est recommandé entre la deuxième dose de vaccin à ARN messager et la dose de rappel.

Préserver les gestes barrières après la dose de rappel

Le respect des mesures de prévention reste d’application après le « booster » de vaccination :

  • Gardez vos distances
  • Portez un masque sur la bouche et le nez dans les lieux où il est recommandé
  • Lavez-vous les mains régulièrement
  • Aérez les espaces confinés

Plus d’infos sur la vaccination dans votre région :

S’affilier à Partenamut

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».