Pourquoi y a-t-il des plafonds de remboursement dans la couverture Hospitalia Plus à partir du 1er janvier 2017 alors qu'il n'y en avait pas avant ?

Cette mesure vise à vous protéger contre les pratiques d’un nombre limité d’hôpitaux et de garantir votre accès aux soins et à l’assurance hospitalisation.

Cette mesure vise à vous protéger contre les pratiques d’un nombre limité d’hôpitaux et de garantir votre accès aux soins et à l’assurance hospitalisation.
 
Le plafond de 125 €/jour pour les frais de séjour ne concernera que 4 hôpitaux qui pratiquent des suppléments de chambre supérieurs : les Cliniques St Luc, l’hôpital Erasme, les Cliniques de l’Europe et le Chirec. 
 
Les plafonds pour les frais en parapharmacie, médicaments ou implants non remboursables n’auront presque pas d’impact dans la mesure où nos remboursements se situent dans 99% des cas sous les plafonds.
 
L’objectif de cette mesure est simplement de modifier le comportement de certains hôpitaux en vous protégeant des abus et dérapages. Mais cela ne devrait pas trop vous impacter directement.
 
En outre, afin de vous protéger au mieux, le  Conseiller Médical pourrait déroger à ces derniers plafonds pour certains cas en fonction de la gravité de l’hospitalisation.
 
A partir du 1er janvier 2017, une franchise de 150 € sera également demandée pour les frais de séjour pour une hospitalisation d’au moins une nuit en chambre particulière, dans certains hôpitaux pratiquant des suppléments dépassant 200%. Voici la liste des hôpitaux pour l’instant. Cette liste sera régulièrement revue car nous espérons réduire le nombre de ces hôpitaux dans le cadre de négociations destinées à limiter les suppléments d’honoraires réclamés. 

Articles liés

Voir tous les articles

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « Mutuelle Entraide Hospitalisation ».