Être enceinte ou accoucher pendant la crise du coronavirus

7 avril 2020

Si vous êtes enceinte, que vous venez d’accoucher ou d’accueillir un bébé en pleine pandémie de coronavirus, vos doutes et vos peurs concernant la situation actuelle sont très certainement exacerbés. Aux questions habituelles relatives au nouveau-né, s’ajoutent les facteurs d’incertitude, le confinement et la protection maximale de toute la famille. Voici nos réponses basées sur les dernières données scientifiques et nos solutions pour simplifier l'arrivée de bébé.

Coronavirus, quel danger pour les femmes enceintes?

Quelles sont les conséquences de l’épidémie pour vous et votre bébé ?

La Belgique, comme le reste du monde, connaît actuellement une grave crise sanitaire. L’épidémie de coronavirus touche l’ensemble de la population mais elle peut provoquer davantage d’inquiétude chez les personnes plus sensibles aux infections, telles que les femmes enceintes. Le Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgique (GGOLFB), ainsi que la Vlaamse Vereniging voor Obstetrie en Gynaecologie (VVOG) ont répertorié les questions les plus fréquentes afin d’y répondre de manière claire et de rassurer leurs patientes. Leurs réponses sont basées sur les données les plus récentes à ce jour mais sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation.

Quel est l’effet du coronavirus sur une femme enceinte ?

Durant une grossesse, l’immunité de la femme enceinte peut diminuer et le risque d’infection peut augmenter si d’autres facteurs médicaux sont présents (diabète, obésité…). Cependant, les femmes enceintes ne sont pas plus sensibles aux effets d’une infection à coronavirus que les autres femmes. La majorité des femmes enceintes infectées ne présenteront donc que des symptômes grippaux légers à modérés. Si vous avez de la température, vous pouvez faire baisser la fièvre en prenant du paracétamol (maximum 3 x 1 g par jour). Ce médicament est sans danger pour la grossesse.

Si une femme enceinte est infectée par le coronavirus, quel est l’effet sur son bébé?

Il existe encore peu de données à ce sujet. Il n'y a aucune preuve, à ce jour, d’un risque accru de fausse-couche ou de transfert du coronavirus au bébé. Il est donc peu probable que le virus provoque des anomalies chez votre bébé.

Comment une femme enceinte peut-elle réduire le risque de contracter le coronavirus ?

- Lavez-vous les mains avec du savon et de l'eau plusieurs fois par jour et pendant au moins 20 secondes.
- Lavez-vous toujours les mains lorsque vous rentrez chez vous ou lorsque vous arrivez et quittez le travail.
- Utilisez du gel désinfectant lorsque vous ne disposez ni d’eau ni de savon.
- Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir en papier (que vous jetez ensuite) lorsque vous toussez ou éternuez.
- Jetez immédiatement les mouchoirs usagés à la poubelle et lavez-vous ensuite les mains.
- Tenez-vous à l'écart des personnes qui se sentent malades et qui toussent.
- Encouragez tous les membres de la famille à prendre les mêmes précautions.

Que faire en cas d’accouchement après un contact avec une personne ayant le coronavirus, ou si la femme enceinte est infectée (ou croit être infectée) par le coronavirus ?

Si vous avez des symptômes qui ressemblent à une infection par le coronavirus ou si vous êtes infectée par le coronavirus et que vous allez accoucher (vous avez des contractions ou perdez du liquide amniotique), contactez votre gynécologue le plus rapidement possible. Chaque hôpital dispose d'un plan d'action à cet effet. Si vous êtes infectée par le coronavirus, votre gynécologue prendra les mesures qui s’imposent en fonction de votre état et de celui de votre enfant. N'oubliez pas également qu'une seule personne maximum (et de plus de 18 ans) peut vous accompagner dans la salle d'accouchement. C’est aussi valable pour les visites à la maternité.

Si la femme enceinte est malade, peut-elle transmettre le coronavirus immédiatement après l'accouchement ?

Peu d'informations sont actuellement disponibles sur la période qui suit immédiatement l’accouchement. Mais les seules données dont nous disposons montrent que le virus n'a pas été trouvé dans le liquide amniotique et donc que les bébés n'ont pas été infectés.

Le contact direct de peau à peau entre la mère infectée et le bébé est-il possible après l'accouchement ?

Les avis sont partagés à ce sujet. Il est généralement conseillé d'éviter le contact peau à peau. Il est préférable d'en discuter avec les pédiatres de l'hôpital où vous accoucherez. Le port d'un masque buccal est toutefois indispensable dans cette situation.

Est-ce que la mère peut allaiter son bébé après une infection au coronavirus ?

Il est préférable d’en discuter avec les médecins de l’hôpital où a lieu l’accouchement. L'allaitement est possible et conseillé, sauf si la mère est gravement malade à la suite d'une infection au coronavirus. Il n'y a actuellement aucune preuve que le coronavirus soit transmis par le lait maternel. Et les avantages de l'allaitement sont supérieurs aux risques potentiels de transmission du virus. Mais les mesures suivantes sont recommandées:
- Lavez-vous bien les mains avant de toucher le bébé, le tire-lait ou les biberons.
- Portez un masque buccal pendant l'allaitement.
- Nettoyer correctement le tire-lait après chaque utilisation.
- Si vous êtes gravement malade, demandez à une autre personne de donner le biberon à votre bébé, avec votre lait déjà prélevé.

Que doit faire la femme enceinte si elle pense avoir été en contact avec le coronavirus ou qu’elle se sent légèrement malade ?

NE vous présentez PAS aux urgences, ni en salle d’accouchement mais contactez la maternité où vous accoucherez ou votre gynécologue pour obtenir des conseils par téléphone. L’hôpital a élaboré un plan de mesures à prendre pour vous et votre bébé selon la situation.

Est-ce qu’une femme enceinte doit être écartée préventivement de son environnement de travail ?

À ce jour, aucune mesure ne prévoit un écartement obligatoire et à titre préventif de votre environnement de travail. En effet, en l’état actuel des connaissances, les femmes enceintes et les bébés de moins de 6 mois, ne sont plus considérés comme faisant partie d’un groupe à risque.

Comment préparer l’arrivée de bébé en limitant les risques de contamination ?

Tout ce dont vous avez besoin pour accueillir bébé dans les meilleures conditions.

En cette période exceptionnelle de crise Covid-19, il est frustrant de ne pas pouvoir préparer l’arrivée d’un nouveau-né comme on le voudrait. Si les magasins de puériculture ont le droit de rester ouverts, bon nombre d’entre eux choisissent pourtant de fermer et limitent leurs activités à l’achat en ligne quand c’est possible.

Sachez que votre mutuelle a aussi des solutions de livraison de matériel bébé à vous proposer !

Partenamut Shop, le service de location et de vente de matériel médical et paramédical de Partenamut, propose une gamme bébé et offre un tas de produits de première nécessité à la vente ou à la location.

  • Pour l’allaitement, vous pouvez y acheter des coussinets d’allaitement, des pots ou sachets pour la conservation du lait maternel, un tire-lait (manuel ou électrique), des téterelles ou encore un chauffe-biberon. Le tire-lait électrique est aussi disponible à la location à partir de 2,45€ par semaine. 
  • Pour l’hygiène et les soins de bébé, de nombreux articles sont disponibles : vous pouvez louer un pèse-bébé ou un aérosol, par exemple.
  • Et pour ne pas oublier sa sécurité, vous pouvez surveiller bébé avec un babyphone vidéo ou une plaque de surveillance de la mort subite. Nous proposons même de louer un relax ou des barrières de sécurité pour les escaliers. Et Partenamut Shop dispose même des langes !

Comment commander ?

Depuis la période de confinement, nous prenons vos commandes exclusivement à distance :

-    par téléphone au +32 2 549 76 70
-    par mail via l’adresse partenamutshop@partenamut.be
-    via le site internet www.partenamutshop.be

Il n’est également pas possible pour l’instant de visiter nos showrooms (situés à Liège, Huy et Tournai) ou de vous faire livrer dans les agences. Cependant, Partenamut Shop vous livre à domicile!

A partir du 8 juin, le transport du matériel léger sera effectué par BPost. La livraison se fera à votre domicile. Il ne sera donc plus possible de recevoir ou de retourner du matériel en location via les agences. Cette livraison sera gratuite jusqu’au 8 juillet.

A partir du 9 juillet, un montant forfaitaire de 15 € sera demandé pour toute livraison effectuée par BPost (7,50 € à l’aller et 7,50 € au retour du matériel). Ce montant devra être payé avant la livraison. Vous recevrez un mail avec un accès pour effectuer le paiement en ligne. Celui-ci sera 100% sécurisé et vous pourrez suivre l’évolution de votre livraison grâce à un numéro de tracking fourni par BPost. Toute commande effectuée avant 13h sera livrée par BPost le lendemain (jour ouvrable) et toute commande effectuée après 13h sera livrée le surlendemain (jour ouvrable).

Remise du matériel de location : si vous avez mis fin à votre contrat de location avant le 8 juin et que vous n’avez pas encore rentré le matériel, vous pouvez bénéficier d’un suivi personnalisé par un conseiller Partenamut Shop afin qu’un chauffeur vienne récupérer gratuitement le matériel loué (jusqu’au 8 juillet). Pour cela, il suffit de prendre contact avec notre conseiller clientèle Partenamut Shop au 02 549 76 70 ou d'envoyer un mail via l’adresse partenamutshop@partenamut.be

Achat de matériel : livraison à domicile gratuite jusqu’au 31 août 2020 !

 

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».