Un an de reconnaissance fédérale pour les aidants proches

23 septembre 2021 / Prevention et soins - Maladies graves et chroniques

En Belgique, vous êtes 800.000 à soutenir régulièrement une personne qui, en raison de son âge, d’une maladie ou d’un handicap permanent, est moins autonome qu’avant. Et depuis un an, en plus du statut « aidant proche » de Partenamut, vous pouvez aussi bénéficier d’une reconnaissance fédérale officielle. 

Une maman aide son enfant en situation de handicap et peut obtenir une reconnaissance fédérale pour aidant proche

Vous vous investissez intensément et gratuitement pour aider un proche en perte d’autonomie ? Vous trouvez « normal » d’aller faire ses courses, de le conduire à ses rendez-vous médicaux, de prendre le temps de l’écouter, de le soutenir voire de lui prodiguer des soins.
D’après l’asbl Aidants Proches, 1 personne sur 10 en Belgique est un aidant proche. Pour alléger la charge mentale, matérielle et financière que peut entraîner l’accompagnement d’un proche, vous pouvez bénéficier d’un statut spécifique chez Partenamut. Mais aussi, depuis un an, d’une reconnaissance fédérale officielle.

La reconnaissance fédérale pour aidant proche

Fruit d’un engagement associatif et du soutien des organismes assureurs, une reconnaissance fédérale des aidants proches est entrée en vigueur le 1er septembre 2020. Cette initiative apporte deux principaux avantages :

  • Elle permet une reconnaissance officielle du statut d’aidant proche en considérant l’aidant proche comme un élément essentiel du réseau de soutien à une personne aidée.
  • Elle ouvre des droits sociaux en accordant notamment un congé thématique à l’aidant actif professionnellement pour lui permettre de s’occuper d’un proche en perte d’autonomie. Contrairement au congé pour assistance médicale, il ne nécessite pas de lien de parenté avec la personne aidée. Depuis le 1er septembre 2021, ce congé est passé de 1 à 3 mois. Durant ce congé, l’aidant proche reçoit une allocation de l’ONEM.
Plus d’infos sur le congé thématique  

Comment obtenir cette reconnaissance fédérale ?

Deux reconnaissances sont possibles :

  • La reconnaissance octroyant des droits sociaux et ouvrant le droit au congé thématique nécessite notamment de passer un minimum de 50h/mois (ou 600h/an) à aider un proche qui doit se trouver dans certaines normes de dépendance ou de perte d’autonomie. Cette reconnaissance doit être renouvelée annuellement.
  • La reconnaissance générale repose sur des critères moins stricts et est délivrée à durée indéterminée.

Dans les deux cas, vous devez compléter une déclaration sur l’honneur et remplir certaines conditions : aide gratuite, situation de dépendance de l’aidé... Ces conditions sont différentes selon le type de reconnaissance.

Bon à savoir

Trois aidants proches maximum peuvent être reconnus par personne aidée.

Le statut aidant proche de Partenamut

Depuis 2016, Partenamut reconnaît déjà le statut « aidant proche » à près de 10.000 aidants. Ce statut se concrétise, notamment, par une offre de formations, des activités de loisirs et de bien-être, des actions de communication mais aussi des avantages spécifiques tels qu’une aide-ménagère ou psychologique ou encore une garde-malade.

Si vous avez obtenu la reconnaissance fédérale avec octroi de droits sociaux, le statut Partenamut vous sera également automatiquement octroyé.

Une page d’informations incontournable !

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le statut Partenamut et sur la reconnaissance fédérale, ainsi que sur les formations et les activités que nous organisons pour vous, consultez notre page dédiée aux aidants proches
 

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».