Maladies chroniques : priorité à la prévention

26 novembre 2020 / Prevention et soins - Maladies graves et chroniques

25% de la population belge est atteinte d'une maladie chronique. Un pourcentage qui pèse sur les dépenses de soins de santé puisque cela représente 70% des dépenses totales, soit 7 fois plus que pour les autres maladies. Pour éviter une aggravation de la situation, les Mutualités Libres recommandent d'investir dans la prévention et les outils de santé digitaux, notamment le dossier médical électronique global et la téléconsultation.

Un Belge sur quatre est atteint d'une maladie chronique

Selon une étude réalisée par les Mutualités Libres, entre 2010 et 2018, le pourcentage de personnes atteintes d’une maladie chronique est passé de 23,7% à 24,9%. Ce qui équivaut à 1 Belge sur 4. Ces chiffres pèsent de plus en plus sur les dépenses en soins de santé, puisque ceux-ci ont augmenté de 17% pour atteindre 70% des dépenses totales. En moyenne, la dépense annuelle en soins de santé de la sécurité sociale des personnes souffrant d’une maladie chronique est 7 fois plus élevée que celle des personnes sans affection chronique. La probabilité d’être hospitalisé étant également 3 à 4 fois plus élevée.

Qu’est-ce qu’une maladie chronique ?

Une maladie est considérée comme chronique lorsqu’elle nécessite des soins prolongés dans le temps (plus de 6 mois). Les causes sont le plus souvent liées au mode de vie (tabagisme, consommation excessive d’alcool, mauvaise alimentation, sédentarité, stress…) mais aussi aux problèmes environnementaux (pollution de l’air, exposition à des substances toxiques) et à l’augmentation de l’espérance de vie

Qui est le plus touché ?

Plus de 6 personnes sur 10 âgées de 60 à 79 ans sont atteintes d’au moins une maladie chronique, alors que ce chiffre s’élève à 8 personnes sur 10 pour les plus de 80 ans, en raison de la présence de plusieurs maladies chroniques. 

Plus d’hospitalisations avec le Covid-19

Selon plusieurs sources scientifiques, certaines maladies chroniques, telles que l’hypertension artérielle, les troubles cardio-vasculaires et le diabète, entraîneraient un risque plus élevé de présenter une forme sévère du Covid-19 et de décès. En effet, 73% des patients hospitalisés pour une infection au Covid-19 souffrent d’au moins une maladie chronique.

Que recommandent les Mutualités Libres pour ne pas aggraver la situation ?

Investir dans la prévention

En Belgique, le budget consacré à la prévention en matière de maladies chroniques représente 2,2% des dépenses totales de santé, alors que la moyenne européenne est de 3%. Un apport financier plus important permettrait d’améliorer les conditions de vie (notamment grâce à l'éducation, à une alimentation  saine, à la promotion de l’activité physique, à des lieux de vie sains et à des bonnes conditions de travail).

Ouvrir un dossier médical électronique global

L’utilisation du eDMG (dossier médical électronique global) chez le médecin traitant par les malades chroniques et le partage des données de santé par les différents prestataires de soins permettraient aussi de mieux prévenir et traiter les maladies chroniques.

Utiliser la téléconsultation

En cas de pandémie ou non, il faut encourager les malades chroniques à avoir recours aux outils mis à leur disposition pour pouvoir assurer la continuité des soins avec leurs prestataires. La consultation à distance (par téléphone ou par vidéo) en fait partie.

Intégrer les soins de santé

Un système de soins et d’aides intégrés permet de coordonner les actions des différents acteurs auquel le malade chronique doit faire appel (médecin, kiné, psychologue…). Notamment en améliorant la transition entre les prestataires de soins et les lieux de soins (domicile ou hôpital).

Découvrez plus d’informations sur cette étude 
 

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».