Comment prévenir le burn-out parental ?

14 septembre 2020 / Prevention

Après une longue période de confinement et des vacances pas toujours reposantes, les enfants sont retournés à l'école. Mais les questions et les inquiétudes sont nombreuses pour les parents. Certains d’entre eux placent souvent la barre trop haute, pour eux-mêmes et pour leurs enfants. L’insécurité liée à la crise du coronavirus peut aussi rendre plus vulnérable à l’épuisement. Nos conseils pour éviter le burn-out parental.

Burn-out parental, la ligne psy de Partenamut est à votre écoute

Qu'est-ce qu'un burn-out parental ? 

Les parents susceptibles de souffrir d’un burn-out parental veulent souvent être les meilleurs parents et mesurent l’estime d’eux-mêmes à la réussite et aux performances de leur.s enfant.s. Ils éprouvent plus de stress lorsqu’ils réalisent une tâche ensemble et ont plus vite l’impression d’avoir échoué. Ils sont donc plus exposés aux déceptions, se sentent vite fatigués et ne voient plus de solutions. Il arrive même parfois qu’ils n’éprouvent plus d’empathie pour leur.s enfant.s.
De nombreuses recherches ont déjà été menées sur ce phénomène. Selon une étude de l'Université de Louvain-La-Neuve, 12 % des parents belges seraient confrontés à ce problème.

Une pression liée au coronavirus et à la bulle familiale

L’insécurité liée au Covid-19 peut être un facteur de surcharge supplémentaire qui peut rendre les parents encore plus sujet à l’épuisement. En effet, durant le confinement, ceux-ci ont dû jouer plusieurs rôles à la maison (parents, enseignants…), tandis que l’aide extérieure était limitée. Cette pression a été ressentie différemment selon la situation familiale (parent seul ou en couple, famille recomposée…) et professionnelle (télétravail, chômage…). Aujourd’hui, les enfants sont retournés à l’école mais le coronavirus est toujours présent et les inquiétudes subsistent. Cette crise sanitaire met donc beaucoup de parents devant le défi de sortir de leur zone de confort en étant notamment plus flexibles. Au point parfois d’oublier de s’occuper de soi. Ce qui peut expliquer que le stress s’accumule et que le burn-out s’installe insidieusement.

Quelques conseils pour éviter l’épuisement parental

En famille

  • Soyez honnête avec vous-même et déterminez ce qui est réalisable dans votre situation. Faites un planning pour chaque activité liée au travail, à la famille et aux loisirs.
  • Soyez flexible dans ce planning et fixez des priorités. Par ex. : Est-ce vraiment nécessaire de nettoyer la maison chaque semaine ? Est-ce que je dois être aussi perfectionniste et disponible à tout moment ? 
  • Prenez conscience qu’il est normal de ne pas toujours trouver la bonne solution. Arrêtez de vous mettre la pression. Nous vivons une période inédite où tous nos repères sont bousculés. 
  • Prévoyez des moments en famille durant lesquels vous déconnectez complètement de votre travail. Il est important d’être disponible les uns pour les autres et de faire des efforts en groupe. N’hésitez pas à demander aide et conseils à vos proches.

Pour soi 

  • Planifiez du temps et un espace (au sens propre) pour souffler. Choisissez l’activité qui vous fait le plus de bien. 
  • Expliquez à votre partenaire et à vos enfants pourquoi ces moments de décompression sont indispensables. Cela légitimera votre besoin et vous permettra d’en profiter sans culpabiliser. 
  • Ces moments rien que pour vous contribuent à vous faire prendre de la distance et à recharger vos batteries pour pouvoir ensuite gérer toutes vos activités de façon plus sereine. 

Au travail et avec l’école

  • Osez discuter avec votre employeur et, si nécessaire, demandez des adaptations de vos horaires de travail.
  • A l’école, ne mettez pas trop la pression sur vos enfants. La situation qu’ils vivent est exceptionnelle et demande un temps d’adaptation. Considérez-les plutôt comme des individus avec leurs propres intérêts, leurs préférences, leurs capacités à s’adapter et leurs objectifs. Cette attitude vous permettra également de ne pas devoir toujours être un parent parfait. 

Avec son réseau

  • Continuez à faire appel à votre réseau et à vos proches si vous avez besoin d’aide ou de vous exprimer. La crise sanitaire touche tout le monde et c’est l’occasion de partager vos questions et vos angoisses. 
  • Si vous avez besoin d’un soutien plus spécifique, n’hésitez pas à faire appel à un.e psychologue.

Une ligne de soutien psychologique à votre écoute

Vous vivez une situation délicate et vous avez besoin d’en parler ? Vous êtes sensible au stress et vous n’arrivez pas à vous détendre ? Vous ressentez trop de tension à la maison et vous ne gérez plus vos enfants ? Vous êtes inquiet pour un proche ou pour votre.vos enfant.s ? 
Appelez notre ligne d’écoute et de soutien psychologique gratuitement au 0800/88 808. Une équipe de psychologues expérimentés est à votre disposition et pourra vous aider à trouver les solutions les mieux adaptées à votre situation.

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».