Comment gérer son budget à la naissance d’un bébé ?

16 avril 2019

En tant que futur ou jeune parent, l’on s’aperçoit vite de ce que la naissance d’un bébé peut engendrer comme coûts. Heureusement, il existe différentes solutions pour faire des économies et votre mutualité vous offre aussi plusieurs avantages.

maman enfant enceinte budget naissance

Lorsque l’on devient parent, le bien-être et la santé de bébé deviennent une priorité. On aurait tendance alors à ne pas compter, pourvu qu’il ait tout ce dont il a besoin. Cependant, dans un souci d’écologie et d’économie, la question de la rationalisation de certains frais se pose forcément. On fait le point sur ce qu’il y a à prévoir niveau budget et sur les aides et bons plans qui existent pour vous soutenir.

Quels sont les frais incontournables et les soins de base à prévoir pour l’arrivée de bébé ?

L’allaitement ou le lait en poudre

Le poids de l’alimentation de bébé dans votre budget dépendra beaucoup de votre choix de l’allaiter ou non.

  • Si vous prévoyez d’allaiter, on peut considérer que l’alimentation de bébé sera gratuite pendant ses premiers mois de vie. Prévoyez tout de même l’achat d’un ou plusieurs soutien.s-gorge d’allaitement, pour le côté pratique. 
  • Vous pourrez éventuellement avoir besoin de coussinets d’allaitement et d’un tire-lait, mais l’achat avant la naissance n’est pas indispensable. Attendez d’y être pour juger si l’investissement est nécessaire.
  • Si bébé est nourri au biberon, il lui faut un lait spécifique, vendu en pharmacie. Une boîte de lait en poudre pour nourrisson coûte +/- 20 € et dure entre 6 et 12 jours selon l’âge et le poids de l’enfant. Il faut donc prévoir entre 60 et 100 € de lait/mois, en plus de l’achat de l’eau minérale adéquate et des biberons.

Le change : couches jetables ou lavables ?

Elles représentent un budget non négligeable et malheureusement inévitable.

  • Si on compte une moyenne de 6 changes par jour, vous utiliserez à peu près 2190 couches en un an. Au prix de 0,10 à 0,40 € pièce, cela situe le budget couches jetables entre 220 et 880 € pour la première année.
  • Peut-être qu’investir dans les couches lavables apparaît dès lors comme une option plus raisonnable, même au vu du prix du kit de départ qui se situe entre 200 et 500 € pour 18 couches (soit 3 jours de change).

Les vêtements de naissance

C’est souvent le poste où les futurs et jeunes parents s’en donnent à coeur joie. En ce qui concerne la garde-robe de bébé, c’est un peu en fonction de l’appréciation et du budget de chacun. Si le vôtre est serré, n’ayez crainte, un bébé n’a réellement besoin que de quelques bodies et pyjamas les premiers jours. On en trouve à tous les prix, neufs ou en seconde main. Vous pourrez, si vous le souhaitez, acheter des tenues après la naissance, en fonction de la taille de l’enfant. Prévoyez malgré tout de renouveler le tout assez fréquemment, car bébé grandit vite et change de taille rapidement.

Les produits de soin

Difficile de faire un choix averti parmi la kyrielle de produits de soin pour bébé qui sont proposés. Pourtant, vous n’avez pas besoin de tant de choses que cela. Voici notre sélection d’essentiels à prévoir pour la naissance.

  • Thermomètre de bain : indispensable pour vérifier la température de l’eau du bain !
  • Thermomètre médical : pour surveiller la température de bébé.
  • Un gel ou pain lavant doux, pour corps et cheveux, adapté à la peau fragile du nourrisson.
  • Pour le change: une crème pour le change, un liniment et quelques cotons lavables.
  • Brosse douce ou peigne.
  • Quelques gants de toilette, une cape de bain et des carrés de linge ‘tétra’.

Le matériel de puériculture

Lorsqu’un bébé est annoncé, on pense à toutes ces choses chères et encombrantes qu’il va falloir acquérir… De quoi attraper un sacré tournis ! À nouveau, tout ce qu’on veut essayer de vous vendre n’est pas forcément indispensable. Posez-vous quelques questions essentielles avant de définir dans quel matériel de puériculture vous allez investir :

  • Comment vous déplacerez-vous avec votre bébé ? (Avez-vous besoin d’une poussette + d’un siège-auto + d’un porte-bébé ?)
  • De quel espace (de stockage) disposez-vous à la maison ? (Est-ce possible / nécessaire d’avoir un parc + un transat + … ? Allez-vous tout acheter à la naissance ?)
  • Prévoyez-vous de rentabiliser le matériel sur plusieurs (futurs) enfants ? (Rapport à la couleur et la qualité choisies… )

En somme, lorsque vous ramènerez bébé à la maison, seuls quelques éléments seront indispensables dans un premier temps :

  • Un berceau ou un lit où dormir, avec un matelas et de la literie.
  • Une gigoteuse, pour qu’il dorme au chaud et en sécurité.
  • Un parc ou transat/relax, où le poser en toute sécurité en journée.
  • Un moyen de transport adapté à vos déplacements : siège-auto, poussette ou porte-bébé.
  • Un coussin ou une table à langer.
  • Une baignoire adaptée ou un siège de bain.

N’achetez pas tout à l’avance et voyez, au quotidien, une fois bébé arrivé, de quoi vous avez vraiment besoin. Vous pourrez plus tard, et si nécessaire, vous équiper de biberons, d’un tire-lait, d’une chaise haute, etc. Si vous désirez approfondir la question de quel matériel choisir pour accueillir bébé, lisez la brochure de l’ONE à ce sujet.

Les frais médicaux et hospitaliers

Les premiers frais inévitables à prévoir, sont ceux liés au suivi de grossesse et à l’accouchement.

  • Le choix du gynécologue qui vous suivra pendant neuf mois se pose souvent lors d’une première grossesse. S’il est important que vous soyez en confiance avec celui-ci, pensez aussi à lui demander si il ou elle est conventionné.e, surtout si vous êtes serrée au niveau du budget. Cela peut vous épargner une certaine somme au final.
  • Si vous avez une assurance hospitalisation telle Hospitalia Plus ou une assurance de votre employeur, vous avez en général peu de soucis à vous faire pour l’accouchement, car la plupart des frais liés à l’hospitalisation seront pris en charge par celle-ci.
  • Si toutefois vous n’en possédez pas, renseignez-vous bien auprès de l’hôpital où vous souhaitez accoucher sur les prix des chambres et des honoraires et optez plutôt pour une chambre double pour limiter les frais.
  • Sachez aussi qu’avec Hospitalia Plus il vous est possible d’obtenir un remboursement pour un accouchement à domicile.

 Ensuite, une fois que bébé sera là, il faudra lui trouver un pédiatre et lui assurer un suivi médical adéquat.

  • Comme pour le choix du gynécologue, le choix du pédiatre est très personnel, car il va veiller sur la santé de la prunelle de vos yeux. Il est donc important que vous vous sentiez à l’aise avec lui ou elle. Cela ne vous empêche pas cependant d’en choisir un conventionné, chez qui vous paierez une quote-part moins élevée.
  • Sachez aussi que le ticket modérateur légal est remboursé à 100% pour toutes les consultations d’un enfant de moins de 18 ans, s’il dispose d’un DMG. Bon à savoir, c’est que l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance) offre, dans ses centres, des consultations en pédiatrie gratuites. Il en existe très certainement un tout près de chez vous. 
  • Les vaccins recommandés sont gratuits chez le pédiatre ou au centre ONE en échange des vignettes incluses dans le carnet de vaccination ONE, que vous recevrez à la naissance du bébé.

Comment alléger la facture ?

Si vous palissez aussi vite que votre compte en banque à la seule lecture de cette longue liste de frais, rassurez-vous toutefois. Sachez qu’il existe des aides, des primes et des bons plans pour faire des économies. Et votre mutualité est à vos côtés également pour vous soutenir. On vous éclaire sur quelles aides et primes demander et où faire des économies.

Les bons plans

Premièrement, il est tout à fait possible de se tourner vers d’autres solutions que l’achat de matériel neuf, sans pour autant transiger sur la qualité de celui-ci.

  • Acheter en seconde main :
  • Un tas de choses peuvent être acquises en seconde main. La durée de vie de la plupart des produits dépasse largement l’usage assez court qu’on en a pour un bébé. Table à langer, baignoire, poussette… Tout se trouve aisément en deuxième main. C’est moins cher et cela permet de consommer plus durablement. Pensez aux points de dépôt-vente, aux sites de seconde main ou même aux sites web d’échange, de partage ou de troc.

    Notre seul conseil : préférez tout de même l’achat neuf pour le matelas (question d’hygiène) et le siège-auto (pour la sécurité).

  • La location :

  •  Vous avez besoin d’un siège-auto ou d’une poussette pour quelques jours ? Si personne autour de vous ne peut vous en prêter, pensez à la location ! Un tas de sites proposent désormais ce genre de service. C’est une alternative durable et économique à l’achat neuf. On en a trouvé deux qui sont actifs en Belgique: www.oscarlilli.com/ et https://fr.ecobabies.be/.

Pour ce qui est du matériel médical, comme un appareil à aérosol, un pèse-bébé ou un tire-lait, il est aussi possible de le louer. Notre service location de matériel les met à disposition de ses affiliés pour un prix très léger : Aérosol 0,30 € /jour. Pèse-bébé 0,30 € /jour. Tire-lait 0,35 € /jour. Gratuit durant 3 mois pour les enfants de moins de 3 ans :

Les différentes primes auxquelles vous pouvez prétendre

  • La prime fédérale FAMIFED : Lorsque vous donnez naissance à un enfant ou que vous adoptez, une prime fédérale vous est octroyée (mais la compétence est en pleine mutation et est en train d’être régionalisée). Pour savoir comment obtenir l’allocation de naissance ou la prime d’adoption, à Bruxelles ou en Wallonie, rendez-vous sur www.parentia.be.
  • Les allocations familiales : Dès la naissance de votre enfant, vous avez droit à une allocation familiale. Cette compétence est aussi régionalisée depuis le 1er janvier 2019. Pour en faire la demande, rendez-vous sur www.parentia.be.
  • La prime éventuelle de votre employeur : ce n’est pas une obligation légale, mais certains employeurs offrent une prime de naissance à leurs salariés. Renseignez-vous si c’est le cas pour vous et quelles sont les démarches pour l’obtenir.

Les coups de pouce de votre mutuelle

Partenamut aussi vous donne plusieurs coups de pouce pour que votre nouvelle vie de jeune parent soit facilitée et que vous n’ayez qu’à penser à votre bien-être. Découvrez comment :

  • Une prime de naissance ou d’adoption de 300 € par enfant vous sont versés à la naissance ou à l’adoption de chaque enfant.
  • En tant qu’affilié, vous bénéficiez déjà d’une réduction jusqu’à 50% sur la location de matériel médical, mais les aérosol, pèse-bébé et tire-lait avec kit stérile (d’une valeur de 15 EUR) sont gratuits durant trois mois pour les enfants de moins de trois ans.
  • Notre site de vente en ligne shopavita.be vous propose du matériel médical et paramédical mais également une gamme de produits bien-être et confort, notamment pour bébé. En tant qu’affilié Partenamut, vous avez une réduction de 10% sur le site. 
  • Garde d’enfants. Votre enfant est malade et vous devez travailler ? Ou vous avez simplement envie de souffler et prendre une soirée pour vous ? Parmi les nombreux avantages Partenamut prévus pour les enfants et leurs parents, notez notre garde d’enfants malades et l’avantage offert par notre partenaire Bsit, spécialiste du babysitting. Les deux vous permettent de trouver rapidement et à prix avantageux quelqu’un pour garder vos bambins.
  • Retrouvez encore bien d’autres Avantages Partenamut sur notre site : remboursements kiné, logopédie, stages de vacances, club de sport, lunettes,...

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».