Accoucher dans l’eau : avantages et désavantages

24 août 2017 / Accouchement, Suivi médical

Accoucher dans l’eau présente bon nombre d’avantages. Cependant, cela ne peut se faire que suivant certaines conditions et en respectant certaines règles.

Accouchement dans l'eau

 Les avantages

  • L’eau chaude a un effet relaxant et antidouleur qui facilite et accélère le travail.
  • Pas de péridurale possible, moins de médicalisation, ambiance plus sereine et donc récupération plus rapide pour la maman. 
  • La naissance dans l’eau est plus douce et moins traumatisante pour le bébé qui passe par un environnement liquide intermédiaire. 

 Les inconvénients

  • Il peut y avoir un risque d’infection car lorsque vous expulsez bébé, vous expulsez aussi des impuretés. 
  • Vous ne pouvez pas demander de péridurale
  • En cas de problème, il faut sortir de l’eau et changer complètement l’organisation ce qui peut engendrer du stress.

Pour qui ? 

Pour accoucher dans l’eau, il faut que la grossesse se passe sans problèmes et à terme (au moins 37 semaines). On ne peut pas accoucher dans l’eau si le bébé est mal positionné, s’il s’agit d’une grossesse multiple, en cas de rétrécissement du bassin et de problèmes placentaires.  
Certains faits peuvent, au cours du travail, obliger les médecins et sages-femmes à stopper l’accouchement et à le poursuivre hors de l’eau : en cas de maman hyper nerveuse, trop fatiguée par le travail ou qui a besoin d’une perfusion ou d’une péridurale ; en cas de pertes anormales de sang ; en cas de mauvais monitoring cardiaque fœtal.

Comment ça se passe ?

Lorsque les contractions sont intenses, et que l’ouverture du col atteint 4 à 5 cm, vous vous plongez dans une baignoire adaptée. L’eau à 34 °C-36 °C a un effet antidouleur et relaxant. Le col se dilate aussi plus facilement. Vous y restez 1h30 à 2h, puis vous en ressortez, et ce pour éviter que le travail ne ralentisse, pour y retourner à nouveau et réaccélérer le travail. Lorsque le col est complètement dilaté (10 cm), vous pouvez choisir de mettre au monde votre bébé hors de l’eau ou dans l’eau à 37 °C. S’il le veut, le papa peut lui aussi entrer dans la baignoire. Si le bébé est expulsé dans l’eau, il peut rester jusqu’à une minute immergé et ce pour réduire le choc transitoire avant d’être posé sur sa maman pour le contact peau à peau. 

Seuls les gynécologues et sages-femmes formés à l’accouchement aquatique peuvent le pratiquer. En Belgique, une vingtaine de maternités pratiquent l’accouchement dans l’eau. 

Partagez sur les réseaux sociaux

Plus encore sur la période de 7 à 9 mois

Votre famille va bientôt s'agrandir ?
Découvrez tous les avantages de Partenamut pour la naissance de votre enfant ! 

Découvrez les infos

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».