Du neuf pour la vaccination

28 septembre 2020 / Vaccins

A cause de l’épidémie de coronavirus, les calendriers de vaccination n’ont pas toujours été bien respectés. Les vaccins sont pourtant indispensables pour protéger un maximum de personnes contre des maladies graves et contagieuses. C’est notamment le cas des vaccins contre la grippe et contre la rougeole, la rubéole et les oreillons dont la procédure d’administration vient d’être changée. 

 

Changement de procédure d'administration pour les vaccins contre la grippe et contre la rougeole, la rubéole et les oreillons

Une nouvelle procédure pour les vaccins contre la grippe et le RRO

Un retour aux bonnes habitudes en matière de soins de santé est plus que jamais préconisé. Que ce soit en planifiant les contrôles préventifs chez le médecin, en prévoyant des examens de dépistages réguliers mais aussi surtout en se faisant vacciner. Il est, en effet, plus que jamais recommandé de se protéger soi-même mais aussi les autres grâce aux vaccins. Car une baisse du taux de vaccination de la population pourrait avoir des conséquences pour tous en augmentant le risque d’épidémie de certaines maladies contagieuses. 

Le vaccin contre la grippe 

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande aux personnes à risque et au personnel du secteur de la santé de se faire vacciner contre la grippe. Les symptômes de la grippe étant fort semblables à ceux du coronavirus (fièvre élevée, courbatures, maux de tête, toux, écoulement nasal, fatigue, malaise général), la vaccination permettrait d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la grippe n’est pas une maladie bénigne. Elle affaiblit l’organisme, notamment le système respiratoire, et certaines personnes peuvent avoir des complications (pneumonies, bronchites, aggravation de maladies chroniques, comme l’asthme, le diabète, les maladies auto-immunes…).

Une vaccination en deux phases

Comme le nombre de vaccins contre la grippe est limité (la Belgique dispose de 2,9 millions de doses), il a été décidé que, cette année, il serait administré en deux phases. Les groupes à risque seront vaccinés en priorité. 

Phase 1 : du 15 septembre au 15 novembre 

Lors de la première phase, la priorité sera donnée aux groupes à risque. Le vaccin ne pourra donc être délivré qu’à ce groupe de personnes. Le vaccin devra être retiré entre la mi-septembre et la mi-novembre. Il est recommandé de l’administrer à partir du 15 octobre.
Quels sont les groupes à risque ?


Catégorie A

Groupe 1 : les personnes à risque de complications

  • les femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse
  • tout patient à partir de l’âge de 6 mois présentant une affection chronique sous-jacente, même stabilisée, d’origine pulmonaire (incluant l’asthme sévère), cardiaque (excepté l’hypertension), hépatique, rénale, métabolique (incluant le diabète), BMI > 35, neuromusculaire ou des troubles immunitaires (naturels ou induits)
  • les personnes âgées de 65 ans et plus
  • les personnes séjournant en institution
  • les enfants de 6 mois à 18 ans sous thérapie longue incluant de l’aspirine 

Groupe 2 : le personnel du secteur de la santé

Groupe 3 : les personnes vivant sous le même toit que

  • des personnes à risque du groupe 1
  • des enfants de moins de 6 mois
Catégorie B
Les personnes âgées entre 50 et 65 ans.

Vous appartenez à un groupe à risque ? Contactez votre médecin généraliste pour avoir plus d’informations. 

Phase 2 : à partir du 15 novembre

En fonction de la disponibilité des vaccins après la phase 1, la vaccination pourra être élargie au reste de la population à partir de la mi-novembre.

Bon à savoir
Dans certaines entreprises, vous avez également la possibilité de vous faire vacciner contre la grippe dans le cadre de votre travail. La vaccination se fera aussi en deux phases.

Plus d’infos
AFMPS 
Conseil Supérieur de la Santé 

Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO)

Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) fait partie du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Pour obtenir une protection maximale, une 1ère dose est administrée aux enfants de 12 mois, ensuite une seconde dose était auparavant administrée à 11-12 ans. 
Mais depuis le 1er septembre 2020, cette seconde dose est administrée à 7-8 ans. 

Pourquoi un changement d’âge pour la 2ème dose du vaccin ? 

Malheureusement, la rougeole continue à faire des ravages. Ces dernières années, des foyers de cette maladie très contagieuse ont resurgi partout dans le monde. En Belgique, plus de 400 cas sont apparus en Wallonie et à Bruxelles en 2019. La Belgique, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), s’était pourtant engagée à éliminer la rougeole d’ici 2020. C’est pourquoi, le Conseil Supérieur de la Santé a recommandé d’avancer l’âge de la 2ème dose du vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO). Cette mesure a pour objectif de limiter le nombre d’adolescents qui ne sont pas assez protégés contre la rougeole car ils n'ont pas encore reçu la 2ème dose du vaccin. Avec comme finalité, un meilleur contrôle de l’élimination de la rougeole dans notre pays.

Qu’est-ce qui change concrètement ?

 Depuis le 1er septembre 2020, chaque enfant âgé de 7 ou 8 ans peut recevoir la seconde dose de vaccin, soit à la médecine scolaire (c’est gratuit), soit chez son médecin traitant. En médecine scolaire (Promotion de la Santé à l’Ecole), la vaccination sera donc réalisée lors de la visite médicale de 2ème primaire et non plus lors de la visite médicale de 6ème primaire. 

Comment cela se passe ?

  • Votre enfant est en 2ème primaire (7-8 ans) ? Il est donc dans la tranche d’âge recommandée pour l’administration de la 2ème dose de vaccin contre la rougeole. Le service en charge de la Promotion de la Santé à l’Ecole lui proposera la vaccination.  
  • Votre enfant est en 6ème primaire (11-12 ans) ? Le service en charge de la Promotion de la Santé à l’Ecole continuera à proposer la vaccination contre le RRO dans cette classe pendant les 4 années à venir, afin de permettre la transition entre les anciennes et les nouvelles recommandations pour les enfants actuellement âgés de 8 à 12 ans.
  • Votre enfant est inscrit dans l’enseignement spécialisé ? La vaccination sera proposée par le service en charge de la Promotion de la Santé à l’Ecole sur base de son âge et non pas de sa classe. 

Toute les dernières informations sur la vaccination sont sur : www.vaccination-info.be 

Bon à savoir
La couverture de base de Partenamut vous offre un remboursement de 100% du coût restant à votre charge pour tout vaccin enregistré en Belgique, et ce jusqu'à 25 €/an.
Découvrez comment obtenir le remboursement de vos vaccins
 

 

 

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».