Que faire en cas de piqûre de tique ?

27 juillet 2021 / Maladie

L’été est propice aux activités extérieures mais aussi aux piqûres de tique. Après une balade en plein air, pensez à vérifier si vous n’avez pas été piqué pour éviter de développer la maladie de Lyme.

 

Les piqûres de tiques peuvent causer la maladie de Lyme

Les tiques sont présentes dans les jardins, dans les parcs, les bois, les dunes... Elles vivent principalement au sol, mais lorsqu'elles cherchent un hôte, elles escaladent les hautes herbes, les fougères ou les buissons pour grimper ensuite sur nos corps. Elles cherchent alors un endroit chaud où s’accrocher (par exemple dans le cou, le creux des genoux, le pli de l'aine ou les aisselles.)

Comment éviter les piqûres de tique ?

Le plus simple, évidemment, serait d'éviter qu'une tique ne vous pique. Voici quelques conseils pour réduire les risques :

  • Restez sur les sentiers autant que possible lors de vos randonnées.
  • Portez des chaussures fermées et des vêtements couvrant les bras et les jambes. Rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes.
  • Enfilez des vêtements de couleur claire, afin de mieux distinguer les tiques.
  • Utilisez un répulsif pour protéger la peau non couverte. Les plus efficaces sont les répulsifs contenant du DEET, mais ils sont déconseillés pour les enfants et les femmes enceintes. Renseignez-vous au préalable en pharmacie.

Malgré ces précautions, le risque zéro n’existe pas. Dès lors, lorsque vous passez du temps dehors, vérifiez systématiquement si vous n’avez pas été piqué. Ce petit réflexe peut vous éviter pas mal de dégâts.

Comment enlever une tique ?

Bien souvent, vous ignorez que vous avez été piqué par une tique, car la piqûre est indolore. Vous devez donc examiner attentivement votre peau pour chercher la moindre trace. Si vous découvrez un petit point foncé, légèrement flexible et qui semble parfois basculer, voici quelques conseils pour retirer la tique en toute sécurité :

  • Retirez-la le plus rapidement possible, calmement et en un seul mouvement.
  • Utilisez une fine pince à épiler ou une pince à tique.
  • Saisissez la tique par la tête, au plus près de votre peau, sans saisir en même temps l'arrière de son corps.
  • Ne la pressez pas.
  • Ne faites aucun mouvement de rotation, retirez la tique verticalement.
  • N'utilisez pas d'alcool, d'iode, de savon, d'éther ni d'huile.
  • Ne brûlez pas la tique.

Lorsque vous avez retiré la tique, désinfectez la zone autour de la morsure avec de l'alcool (à 70 %). Notez la date et l’endroit de votre corps où vous avez été piqué. Surveillez cette zone pendant trois mois.

La maladie de Lyme

La tique peut, via sa salive, transmettre la bactérie Borrelia burgdorferi, qui provoque la maladie de Lyme. Plus la tique reste accrochée longtemps, plus il y a de risques qu’elle vous infecte.

Quels sont les symptômes ?

En cas d’infection, une plaque rouge circulaire apparaît généralement autour de la morsure. Si votre peau est de couleur foncée, cette tache sera plutôt bleue. La tache n'apparaîtra pas immédiatement, mais seulement après quelques jours, voire quelques semaines. D’où l’importance de se rappeler de l’endroit de la piqûre. Elle s’agrandit progressivement. Des symptômes grippaux, tels que de la fièvre, des douleurs musculaires et/ou articulaires peuvent également se présenter.

Quels sont les traitements ?

Si ces symptômes apparaissent, contactez votre médecin traitant. Sans traitement, la bactérie reste dans l’organisme et des symptômes peuvent se présenter à nouveau des mois ou des années plus tard. La maladie peut être contrôlée au moyen d’antibiotiques. En général, le rétablissement est rapide et les conséquences à long terme sont rares. Il est impossible de développer une immunité contre cette maladie. Si vous êtes infecté par la bactérie une seconde fois, vous pouvez à nouveau contracter la maladie de Lyme.

Peut-on se faire vacciner ?

Les tiques peuvent être porteuses de diverses bactéries, virus, parasites et causer d'autres maladies. L'une d’entre elles est l’encéphalite à tiques (TBE). Il s'agit d'une inflammation du cerveau et/ou des méninges causée par un virus. 
Vous pouvez vous faire vacciner contre l'encéphalite à tiques lorsque vous voyagez dans des zones à haut risque. La vaccination est notamment recommandée pour les randonnées et le camping dans les régions boisées d'Europe centrale/orientale ou d'Extrême-Orient. Le vaccin n'est pas recommandé en Belgique car la maladie n'a jamais été diagnostiquée chez des personnes n'ayant pas voyagé dans un pays à risque. La vaccination contre l'encéphalite à tiques ne protège pas de la maladie de Lyme. Cette maladie, également transmise par les tiques, est causée par une bactérie pour laquelle il n'existe pas de vaccin.

Plus d’infos sur la maladie de Lyme

Votre avantage Partenamut

La couverture de base de Partenamut vous offre un remboursement jusqu'à 25 €/an, déduction faite d’une éventuelle intervention de l’assurance obligatoire, pour tout vaccin enregistré en Belgique.  
 

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».