Recherches suggérées
Recherches suggérées

Agir sur les facteurs de risque de l’AVC et contrôler gratuitement son rythme cardiaque grâce à son smartphone.

Maladies graves ou chroniques / Cardiovasculaire

En Belgique, une personne fait un AVC toutes les 30 minutes et celui-ci est la troisième cause de décès chez nous. Lorsqu’on sait que la plupart des facteurs de risque d’AVC sont modifiables et que des AVC pourraient être évités, il est bon de s’intéresser de plus près à ceux-ci.

Dans notre article sur l’Accident Vasculaire Cérébral, nous expliquons comment le reconnaître et comment réagir. Lisez ci-dessous comment le prévenir au maximum.

Quels sont les facteurs de risque d’un AVC ?

90% Des accidents vasculaires cérébraux dépendraient de dix facteurs de risque sur lesquels nous pouvons agir!*

  • L’hypertension
  • Le tabac
  • La sédentarité
  • Le surpoids
  • L’alcool
  • Le diabète
  • Les problèmes cardiaques
  • Le cholestérol
  • L’alimentation trop riche
  • Les facteurs psychosociaux tels que le stress ou la dépression.

 Comment limiter les risques d’AVC ?

  • En premier lieu, un mode de vie sain est à privilégier.

    Essayer de perdre (une partie de) son surpoids en adoptant une alimentation saine et équilibrée, avec un apport augmenté en fruits et légumes, et bouger au moins 1/2h par jour peut déjà avoir des effets positifs sur les autres facteurs de risque. Tout comme, bien entendu, éviter de fumer et limiter sa consommation d’alcool.
     

  • L’hypertension artérielle est le facteur de risque principal en matière d’AVC. Contrôler son hypertension en limitant sa consommation de sel et en fuyant le stress, en plus de prendre soin de son alimentation et de son activité physique, tel que déjà décrit ci-dessus.
     
  • Il est primordial de surveiller ses taux de sucre et de mauvais cholestérol dans le sang qui sont les premières causes d’obstruction des artères. Particulièrement si l’on a du cholestérol ou du diabète. Rayer de son quotidien l’alimentation trop riche sera un premier pas vers un mode de vie plus sain.
     
  • Les facteurs psychosociaux tels que le stress, la dépression… peuvent être à l’origine d’un AVC. Prendre du temps pour soi, se relaxer régulièrement et garder une vie sociale sont donc des éléments essentiels au bien-être ET à la santé !
     
  • Les problèmes cardiaques sont un autre facteur de risque fondamental de l’AVC. Si vous avez des problèmes cardiaques connus, il est essentiel de bien suivre votre traitement et de contrôler régulièrement votre rythme cardiaque. La fibrillation auriculaire, qui est le trouble du rythme cardiaque le plus courant, est à l’origine d’un AVC sur 5, et ceux-ci sont plus invalidants et mortels que les AVC dus à d’autres causes. Cependant, plus de 30 % des individus concernés par la fibrillation auriculaire n’en observent pas le moindre symptôme. Aujourd’hui, il est possible de contrôler son rythme cardiaque de chez soi, grâce à son smartphone et à l’application FibricCheck.

Contrôler son rythme cardiaque avec FibriCheck

FibriCheck est une application médicale de surveillance et de contrôle des arythmies cardiaques, notamment de la fibrillation auriculaire. Il s’agit d’une solution purement logicielle. L’utilisateur peut mesurer son rythme cardiaque à l’aide de son seul smartphone n’importe où et quand. Toutes les informations sont automatiquement communiquées à un médecin afin d’établir un diagnostic rapidement et de bénéficier d’un programme de traitement adéquat.

Vous arrive-t-il d’être préoccupé par votre cœur? Avez-vous déjà eu des palpitations? Avez-vous déjà été traité pour fibrillation auriculaire? Avez-vous déjà subi un accident vasculaire cérébral? Parce que la prévention est bien souvent la meilleure arme face à des maladies plus graves, retrouvez une vie sereine et contrôlez votre rythme cardiaque du bout du doigt.

Facile, instantané, fiable et approuvé par les médecins, découvrez FibriCheck et installez l’application sans tarder sur votre smartphone !

Plus d'infos sur FibriCheck

 

*Source: France TV Info

Bien manger, bien bouger !

Vous aimeriez améliorer vos habitudes alimentaires et bénéficier des conseils d'un nutritionniste ou d'un diéteticien ? Partenamut vous soutient dans votre démarche et vous rembourse jusqu'à 180 € par an !

En savoir plus

Ceci vous intéressera

Symptômes, causes et méfaits : comprendre le syndrome métabolique

Maladies graves ou chroniques / Cardiovasculaire

Sédentarité, obésité, malbouffe… Le syndrome métabolique nous guette plus que jamais. A défaut de pouvoir le guérir, on peut le prévenir ou en atténuer les méfaits en adaptant son mode de vie.

Conférence : la diététique en cas d’insuffisance cardiaque

Maladies graves ou chroniques / Cardiovasculaire

Le mercredi 16 mai 2018, à Namur, le Docteur Philippe Blouard et Partenamut organisent une conférence dans le cadre des Journées Européennes de l’Insuffisance Cardiaque. Le thème cette année est « Diététique et Revalidation ».

Quels gestes et attentions pour soutenir une personne malade ?

Maladies graves ou chroniques / Cancer

Lorsqu’une proche tombe malade, il est fréquent que l’entourage se sent démuni. L’annonce d’une maladie grave est souvent vécue comme un énorme choc aussi bien pour les malades que pour leurs aidants, leur famille, leurs amis, leurs collègues... Il est tout à fait normal de se retrouver sans mots et désorienté lorsqu’on n’a pas encore été confronté à la maladie, que ce soit personnellement ou à travers un proche. La peur de mal faire peut-être paralysante, or, l’entourage est un pilier essentiel dans le parcours de soins de la personne malade.