Coronavirus : je suis en incapacité et j’ai repris le travail à temps partiel. Que faire en cas de chômage temporaire ?


J’ai repris le travail à temps partiel pendant mon incapacité de travail (RTTP). Suite à la crise du coronavirus, mon employeur a décidé de me mettre en chômage temporaire. Quelles démarches dois-je effectuer ? Et qui va m’indemniser ? 

Si votre employeur vous met en chômage temporaire, nous continuerons à vous verser le complément de salaire auquel vous avez droit calculé sur la base de la déclaration mensuelle que votre employeur doit continuer à remplir et nous renvoyer. Il n’est donc pas nécessaire de demander une clôture de l’accord du médecin-conseil ou d’envoyer une demande de cessation temporaire. 

Chômage économique

Suite à la crise du coronavirus, votre employeur a décidé de vous placez en chômage temporaire. 

Votre mutualité continuera à vous verser votre complément basé sur cette situation, et ce en fonction des éléments renseignés par votre employeur. Votre employeur doit donc de son côté continuer à nous fournir l'attestation mensuelle de revenus sur laquelle il aura indiqué les heures de chômage temporaire.  

Dans le même temps, le salaire qui était payé par votre employeur est remplacé par l’allocation de chômage, dont le montant est calculé selon les conditions définies par l'ONEM. 

Et s’il ne s’agit pas de chômage économique ?

Il peut arriver que l’employeur décide qu’il ne s’agit pas de chômage économique. C’est souvent le cas des entreprises de titres-services. L'employeur doit néanmoins continuer à nous fournir l'attestation.  

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».