Antibiotiques : attention à la surconsommation !

17 mars 2022 / Medicaments

Les antibiotiques permettent de sauver de nombreuses vies mais ils ne peuvent pas soigner toutes les maladies. Pire, une mauvaise utilisation de ces médicaments risque même de nuire à leur efficacité future. Il est donc essentiel de les consommer avec modération.

Quand doit-on prendre des antibiotiques ?

Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

On en parle et on en prend souvent mais on sait rarement ce que c'est. Commençons tout simplement par l'étymologie. Comme beaucoup de termes médicaux, le mot vient du grec: anti (contre) et biôtikos (qui concerne la vie). La découverte des antibiotiques est relativement récente mais elle a révolutionné la médecine dès la deuxième moitié du 20ème siècle. Grâce à ces médicaments, on a constaté une augmentation de l'espérance de vie et certaines maladies incurables et/ou mortelles sont devenues benignes ou ont même carrément disparu.

Quand un antibiotique est-il efficace ?

Les antibiotiques se montrent uniquement efficaces contre les infections bactériennes. Ils sont donc prescrits en cas de méningite bactérienne, de pneumonie bactérienne, de plaie infectée ou de certaines infections sexuellement transmissibles (IST). Un traitement antibiotique peut aussi être indiqué pour traiter certains types d’otite ou de pharyngite.

Les antibiotiques sont par contre inefficaces en cas d’infection respiratoire virale. Ils ne permettent donc pas d’accélérer la guérison en cas de grippe, de rhume ou de bronchite.

Comment savoir si je dois prendre des antibiotiques ?

Votre pharmacien ne vous délivrera des antibiotiques que sur prescription médicale. Il est parfois difficile de différencier une infection bactérienne et une infection virale, c’est la raison pour laquelle il convient de consulter un médecin pour établir le diagnostic le plus précis possible. Il s’agit en effet de réduire l’utilisation des antibiotiques au strict nécessaire.

Dans le cas d’une infection causée par une bactérie Escherichia coli, par exemple, le médecin évalue au cas par cas la pertinence de prescrire des antibiotiques. Ce type de traitement risque en effet d’éliminer aussi les « bonnes bactéries » et de perturber l’équilibre du microbiote intestinal.

Votre corps comme défense

Les maladies bactériennes peuvent très bien guérir "toutes seules" après quelques jours. En effet, notre corps met en place des mécanismes de défense en produisant des anticorps permettant de combattre ces infections sans antibiotiques.
C’est votre médecin qui doit décider si vous avez besoin d’antibiotiques ou si votre corps peut parfaitement faire le travail tout seul. D’autant qu'un mauvais usage des antibiotiques peut parfois être une menace pour votre santé.

Les conséquences d'une surconsommation d'antibiotiques

Les antibiotiques ne s’attaquent pas tous au même genre de bactéries. Chaque molécule vise un type de germes bien particuliers. Le médicament prescrit varie donc selon la maladie. Les bactéries sensibles seront pour la plupart éliminées, mais le risque existe que certaines d’entre elles résistent au traitement et développent même une résistance à long terme. Comme tout organisme vivant, les bactéries sont en effet capables de s’adapter à leur milieu pour survivre. Une surconsommation d’antibiotiques participe donc potentiellement à cette sélection naturelle des souches les plus résistantes.

Est-il dangereux de prendre trop d'antibiotiques ?

Premier danger : le corps développe une résistance. Les bactéries sont de plus en plus nombreuses à résister aux antibiotiques et elles deviennent insensibles, ce qui entraîne un moins bon fonctionnement des antibiotiques. Certaines maladies sont moins bien traitées et d'autres peuvent même s'aggraver car le médicament n'arrive plus à les combattre.
Ensuite en combattant les bactéries nocives, les antibiotiques ne sont pas capables de faire le tri. Ils s'en prennent aux bactéries utiles. Lorsque vous prenez des antibiotiques, vous pouvez très souvent souffrir d'effets secondaires tels que : réactions allergiques, diarrhée, douleurs à l'estomac ou infections fongiques.

Suivez les conseils de votre médecin

Si votre médecin vous prescrit des antibiotiques, suivez minutieusement ses indications.

  • Ne sautez pas de prise et respectez la durée entre les prises.
  • Prenez les doses prescrites pour votre guérison.
  • Poursuivez le traitement même quand les symptômes ont disparu. En cas d’infection bactérienne, les effets d’un antibiotique peuvent en effet se faire ressentir relativement vite. Mais il est impératif de poursuivre le traitement à la lettre jusqu’au bout. L’interrompre alors que sa mission n’est pas terminée pourrait permettre aux bactéries qui n’ont pas encore été éliminées de développer une résistance à cet antibiotique. Résultat : il risque de se montrer moins efficace la prochaine fois que vous en aurez besoin.
  • S’il vous reste des antibiotiques, ne les gardez pas pour « la prochaine fois », mais confiez-les à votre pharmacien.
  • Si vous avez des questions, votre médecin et votre pharmacien sont les personnes les plus indiquées pour y répondre.

La résistance aux antibiotiques représente une menace mondiale

L’emploi des antibiotiques n’est pas anodin et il exige une certaine rigueur pour préserver l’efficacité des médicaments. En effet, si les antibiotiques perdent en efficacité en raison d’une meilleure résistance des bactéries, de nombreux problèmes risquent de survenir à l'échelle mondiale :

  • Certaines maladies que l’on traite aujourd’hui facilement pourraient redevenir mortelles dans les années à venir.
  • Certaines opérations ne pourraient plus être réalisées en raison du risque d’infection.
  • Certaines thérapies contre le cancer seraient plus difficilement envisageables, car les antibiotiques ne permettraient plus d’aider le système immunitaire des patients.

L’antibiorésistance constitue un enjeu majeur de santé publique. Selon une étude internationale menée en 2016 à l’initiative du gouvernement britannique, la résistance des bactéries aux antibiotiques pourrait causer 10 millions de morts d’ici 2050. Une consommation raisonnée des antibiotiques s’avère donc indispensable.

Existe-t-il des alternatives aux antibiotiques ?

Face à la résistance de plus en plus importante des bactéries aux traitements antibiotiques, d’autres pistes sont explorées. L’utilisation de prébiotiques et de probiotiques permettent par exemple de maintenir un microbiome sain avec suffisamment de « bonnes bactéries ».
La phagothérapie représente une autre piste. Utilisée avant l’apparition des antibiotiques, elle consiste à utiliser des phages, c’est-à-dire des virus ennemis des bactéries (mais inoffensifs pour l’être humain) pour les éliminer.

Les antibiotiques restent cependant à ce jour notre meilleure arme contre les bactéries pathogènes. C’est la raison pour laquelle il est essentiel d’agir pour préserver leur efficacité et prévenir les résistances bactériennes.

Devenez Antibiotic Guardian

Vous voulez participer à un challenge et réduire la résistance aux antibiotiques en devenant un Antibiotic Guardian? 
Afin de réduire l’utilisation inutile d’antibiotiques, l'OMS demande au public, aux étudiants et enseignants, aux agriculteurs, ainsi qu’à la communauté vétérinaire et médicale, de devenir les gardiens d’un usage correct des antibiotiques (Antibiotic Guardian).

Pour participer à cette action, vous pouvez choisir une ou plusieurs promesses de la liste reprise sur le site Antibiotic Guardian, telles que : 

  • "Si on me propose le vaccin contre la grippe, je l'accepterai."
  • "Je me lave les mains après avoir éternué ou toussé pour éviter que les infections se répandent et pour lutter contre la résistance aux antibiotiques."
  • "Si l'on me prescrit des antibiotiques, je les prendrai exactement de la manière prescrite et je ne les partagerai jamais avec d'autres personnes."

En optant pour un engagement simple, vous ferez un meilleur usage des antibiotiques et vous contribuerez à ce que ces médicaments vitaux ne deviennent pas obsolètes. N'hésitez pas à encourager également votre entourage à y participer.

Antibiotic Guardian soutient aussi la stratégie européenne de résistance aux antimicrobiens, la Journée européenne d’information sur les antibiotiques (18 novembre) ainsi que la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur antibioticguardian.com ou téléchargez notre brochure explicative.

Trier sa pharmacie

Les antibiotiques et autres médicaments périmés ou non utilisés peuvent être dangereux pour la santé publique et pour l'environnement s'ils ne sont pas éliminés correctement. C'est pourquoi, ils doivent être collectés et détruits selon une procédure spécifique. Ne les jetez donc pas avec vos autres déchets ménagers mais rapportez-les à votre pharmacien. Celui-ci les reprendra gratuitement à condition qu'ils aient été enlevés de leur emballage en carton et qu'ils ne soient pas accompagnés de leur notice. Seuls les médicaments seront repris et non pas les restes de produits chimiques et de cosmétiques, les compléments alimentaires ou les aliments pour bébés.

Pour avoir plus d'infos sur le tri des médicaments, vous pouvez télécharger le guide du tri

Pour quelles infections doit-on prendre des antibiotiques ?

345.000 clients sont déjà convaincus par Hospitalia Plus. Devenez client maintenant.

Devenez client

© Partenamut 2022 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».