Hospitalisation : quelles démarches avant, pendant et après ?

18 août 2021

Vous ou un membre de votre foyer devez être hospitalisé ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les démarches à effectuer avant, pendant et après votre séjour à l’hôpital.

Démarches Hospitalisation

Avant l’hospitalisation

Prévenez les personnes et organismes concernés

Si vous devez être hospitalisé, vous ne serez plus en mesure de travailler et des indemnités pourront donc vous être versées afin de compenser la perte de salaire. Il convient alors de prévenir votre employeur pour lui signifier votre incapacité de travail. Pour ce faire, envoyez dans les deux jours (à dater du début de l’incapacité) votre certificat médical mentionnant l'incapacité à travailler, la durée probable et si la sortie est autorisée. Si vous êtes au chômage, vous devez remplir correctement votre carte de contrôle en inscrivant le M de « maladie » pour chaque jour d’incapacité.

Si vous êtes au chômage ou indépendant, prévenez la mutuelle en envoyant un « certificat d'incapacité de travail » (disponible en agence ou dans votre guichet en ligne My Partenamut) OU un certificat médical. Dans tous les cas, ce document doit être original, complété par votre médecin traitant et mentionner le diagnostic, la date de début de l'incapacité, vos coordonnées, les coordonnées du médecin, sa signature et la date du jour. Si vous êtes salarié, envoyez votre certificat à la mutuelle seulement si la durée de l’incapacité dépasse 14 jours pour un ouvrier et 30 jours pour un employé.

En ce qui concerne la mutuelle, vous avez jusqu’au 2ème jour après votre sortie de l’hôpital pour envoyer votre certificat. Attention, passé ce délai, vous risquez des sanctions financières équivalentes à -10% du montant journalier de vos indemnités.

Pensez à emporter les documents utiles à l’hôpital

En cas d’hospitalisation programmée, veillez à emporter quelques documents utiles afin de faciliter votre séjour.

Pour l’admission :

  • Votre carte d’identité
  • Vos documents d’admission
  • Veillez à avoir l’argent nécessaire (sur votre compte bancaire ou en cash) pour payer l’acompte

Pour l’équipe médicale :

  • Les documents concernant l’hospitalisation remis par votre médecin
  • La liste des médicaments que vous prenez régulièrement
  • Votre carte de groupe sanguin
  • Vos éventuelles radiographies et autres analyses médicales

Pendant l’hospitalisation

Choix de la chambre : attention aux suppléments !

Lors de votre admission à l’hôpital, vous pouvez choisir de séjourner dans une chambre individuelle, dans une chambre à deux lits ou dans une chambre commune. Le choix de la chambre lors d’une hospitalisation peut avoir un lourd impact sur votre facture finale. Si vous choisissez une chambre individuelle, l’hôpital pourra vous réclamer des suppléments de chambre ainsi que des suppléments d’honoraires. Les suppléments d’honoraires sont indiqués dans la déclaration d’admission que l’hôpital à l’obligation de vous remettre au plus tard au moment de votre admission. Ces suppléments diffèrent d’un hôpital à l’autre mais ne peuvent en aucun cas excéder 300 %. Si vous choisissez une chambre double (ou commune), aucun supplément ne peut être mis à votre charge.

Le choix du médecin : conventionné ou non ?

Avant de choisir votre médecin, pensez à vérifier s’il est conventionné ou non. Un médecin conventionné adhère à la convention médico-mutualiste, ce qui veut dire qu’il s’engage à respecter des honoraires de référence fixés dans la convention. Si vous faites ce choix, vérifiez que la mention « médecin conventionné » est bien indiquée sur le formulaire d’admission. Le médecin non conventionné quant à lui n'adhère pas à l'accord médico-mutualiste. Il est libre de fixer le montant de ses honoraires ce qui peut engendrer des coût supplémentaires pour vous. 
Le choix du médecin conditionne souvent le choix de l’hôpital. Cependant c'est le choix du type de chambre qui conditionne la possibilité pour le médecin de pratiquer des suppléments d'honoraires à l'hôpital.

Versement de l’acompte : évitez les mauvaises surprises

Au moment de votre admission, l’hôpital peut vous demander le versement d’un acompte. Cet acompte peut être renouvelé tous les 7 jours. Exemple : vous êtes hospitalisé 2 semaines, l’hôpital peut vous demander un premier acompte le jour de votre admission et un deuxième acompte 7 jours plus tard.
Le montant de l’acompte est librement fixé par l’hôpital mais celui-ci doit néanmoins respecter des maxima fixés ci-dessous :

Chambre commune :

  • Assuré ordinaire : max 150€
  • Enfant à charge d'un assuré ordinaire : max 75€
  • Assuré bénéficiant d'une intervention majorée : max 50€

Chambre individuelle ou à deux lits :

  • Assuré ordinaire : max 150€ + 7 fois le supplément de la chambre
  • Enfant à charge d'un assuré ordinaire : max 75€ + 7 fois le supplément de la chambre
  • Assuré bénéficiant d'une intervention majorée : max 50€ + 7 fois le supplément de la chambre
Bonne nouvelle ! Si vous avez souscrit l'assurance Hospitalia ou Hospitalia Plus, vous bénéficiez dans certaines conditions d'un remboursement des acomptes légaux payés lors d'un séjour à l'hôpital.

 

Après l’hospitalisation

Une fois rentré à la maison vous recevrez la facture de l’hôpital. Celle-ci est généralement envoyée dans les deux mois qui suivent l’hospitalisation, mais certains hôpitaux prennent plus de temps. En ce qui concerne le montant de cette facture, les hôpitaux appliquent le système du tiers payant. Cela signifie qu'ils facturent la plupart des frais directement à la mutualité, de manière à ce que vous ne payiez plus que les frais pour lesquels la mutualité n´intervient pas. Le montant indiqué sur votre facture représente donc ce qui reste à votre charge après l’intervention de la mutuelle.

Pour mieux comprendre votre facture, découvrez notre article : Votre facture d'hospitalisation décryptée

 

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».