À l’aide des jeunes aidants

28 novembre 2018 / Adolescence , Éducation et vie sociale , Santé et bien-être , Prevention

L’appellation « jeune aidant » rassemble ces jeunes, plus nombreux qu’on le pense, qui apportent, chaque jour, soutien et encouragement à l’un de leurs proches. Sensibles à leur situation, des associations leur viennent en aide.

Qui aide les jeunes aidants proches ?

Deux à trois jeunes aidants par classe

Selon une enquête menée par l’association Jeunes aidants proches, environ 14% des jeunes, adolescents ou jeunes adultes, qui s’occupent quotidiennement de l’un de leurs proches dans le besoin : maladie grave, handicap, accident... Soit deux à trois par classe.

Ils consacrent en moyenne entre 30 min et 3h par jour à aider leur proche, en plus de leurs études. Pourtant, lorsqu’on les interroge, ils déclarent ne pas avoir besoin d’aide. C’est en insistant un peu qu’ils finissent par admettre avoir du mal à combiner leurs études et l’assistance qu’ils apportent à leur proche.

Une association à la rescousse des jeunes aidants

Depuis 2015, l’association « Jeunes aidants proches » vient en aide à ces aidants qui préfèrent souvent garder pour eux leur situation. Son objectif n’est pas d’assister le proche à la place du jeune aidant, mais de l’aider à se recentrer et à ne pas perdre de vue sa propre vie.

Aider l’autre ne veut pas dire se perdre soi-même

L’ASBL Jeunes aidants proches veille donc à encourager le jeune aidant à jongler avec ces deux aspects de sa vie. À ne pas prendre de retard dans ses études, à garder des activités qui lui sont chères, ou encore à conserver une vie sociale épanouissante.

Il est important de savoir également que des mesures pour aider financièrement les aidants proches existent. Ce statut est à présent reconnu.

Partagez sur les réseaux sociaux

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».