La toxoplasmose : comment s’en protéger ?

15 septembre 2017 / tout au long de la grossesse, Suivi médical

Infection bénigne, la toxoplasmose peut être dangereuse chez la femme enceinte et le fœtus. Pourquoi et comment l’éviter ? Nous faisons le point. La toxoplasmose est une infection transmise par les animaux et due à un protozoaire. Elle peut aussi se contracter par la consommation de viande mal cuite, de charcuterie, de fruits et légumes crus, d’eau sale…

Toxoplasmose

Immunisée ou non ?

Au début de la grossesse, une prise de sang vous indiquera si vous êtes immunisée ou non. Si le test est positif, il n’y a aucun danger. Si vous n’êtes pas immunisée, vous allez devoir être suivie régulièrement, c’est-à-dire que vous devrez effectuer des prises de sang mensuellement afin de savoir si vous n’avez pas contracté l’infection. 

Une infection dangereuse pour le fœtus

La toxoplasmose peut en effet être très dangereuse pour le fœtus, surtout en fin de grossesse. Elle peut engendrer un retard mental, une hydrocéphalie, de la calcification intracrânienne…

Comment l’éviter ?

Pour éviter de contracter la toxoplasmose, prenez certaines précautions :
  • Mangez votre viande et vos œufs toujours bien cuits et si vous manipulez de la viande crue, nettoyez bien vos mains après. Les gels hydro alcooliques sont particulièrement pratiques. 
  • Évitez les charcuteries crues, fumées, salées et les fromages au lait non pasteurisé.
  • Nettoyez bien les fruits et légumes, dans une eau vinaigrée, ou consommez-les cuits.
  • Vous avez un chat ? Déterminez son statut sérologique pour savoir s’il est porteur du parasite ou pas. Et ne vous occupez plus de la litière qui doit être changée tous les jours. 
  • Si vous jardinez ou devez vous occuper de la litière, portez des gants.
  • Lavez-vous les mains régulièrement et nettoyez parfaitement les instruments ayant servi à manipuler de la viande crue ou de la terre. 

Et si vous êtes infectée ?

La toxoplasmose se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, de gorge, des douleurs musculaires. Si la prise de sang se révèle positive pendant la grossesse, le médecin évaluera les risques et proposera les traitements adéquats. Dans la majorité des cas, un traitement par antibiotiques est suffisant. Mais si l’infection est plus grave, il peut proposer une interruption thérapeutique de grossesse ou un traitement plus actif mais aussi plus toxique.

Partagez sur les réseaux sociaux

Félicitations pour la naissance de votre enfant ! Découvrez tous nos conseils pour accueillir votre bébé.

Découvrir les avantages

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».