Succès de la politique antitabac dans le monde entier

6 octobre 2017

Moins de troubles respiratoires sévères chez les enfants, d’hospitalisations d’enfants, de crises d’asthme sévères et de naissances prématurées. La politique antitabac porte ses fruits à l’échelle mondiale comme le prouve une étude du centre médical universitaire de Rotterdam et de l’université d’Edimbourg.

antitabac

50% des enfants dans le monde sont quotidiennement confrontés au tabagisme alors que près d'un quart de la population belge déclare fumer. Un tabagisme passif qui peut avoir des conséquences comme l’augmentation des infections des voies respiratoires comme des bronchites et pneumonies, des hospitalisations, des poids plus légers à la naissance… Mais tout n’est pas noir pour autant.

Zone non-fumeurs et augmentation des accises

La politique antitabac mondiale porte en effet ses fruits. L’instauration de zones et d’environnement non-fumeurs ainsi que l’augmentation des accises ont ainsi fait diminuer le nombre d’enfants atteints de troubles respiratoires sévères de 20 % ! Les hospitalisations, les crises d’asthme sévères et les naissances prématurées ont également vu leurs chiffres baisser.

Pas de chiffres détaillés pour la Belgique

Les chercheurs hollandais et écossais sont parvenus à ce constat en combinant les données de 41 recherches en Amérique du Nord, Europe et Chine. Au total : près de 60 millions de naissances et près de 3 millions d’hospitalisations analysées aussi bien avant qu’après l’introduction de mesures visant à réduire le tabagisme. Pour la Belgique, aucune donnée détaillée n’explique le lien entre notre politique antitabac et le nombre de maladies pulmonaires.

L'espérance de vie diminue drastiquement pour un fumeur

D'autres chiffres d'une étude de l'Institut scientifique de Santé Publique sont édifiants. L'espérance de vie d'un fumeur quotidien diminue de près de neuf ans pour les hommes et de presque six ans pour les femmes ! Cette différence avec les non-fumeurs s'explique par une mortalité plus faible et un moindre risque de problèmes de santé. Car le tabagisme n'a pas qu'une incidence sur la mortalité mais a un impact sur la détérioration de l'état de santé général. L'hygiène de vie est le facteur qui influence le plus le développement de certaines maladies ! 


Vous souhaitez arrêter de fumer ? Partenamut vous soutient avec des interventions dans vos séances chez un tabacologue et offre jusqu'à 50 euros par an pour l'achat de substituts et médicaments nicotiniques. 

Partagez sur les réseaux sociaux

Parce que bien manger est un challenge pour vous comme pour nous.

Découvrez notre challenge

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».