Retour progressif au travail : entre crainte et enthousiasme

22 juin 2020

La crise du coronavirus a changé notre façon de travailler et le télétravail est devenu pour beaucoup une nouvelle norme. Mais depuis le début du déconfinement, on observe un retour progressif sur le lieu de travail. Une situation qui peut entraîner de l’anxiété pour certains. Comment gérer ce retour en toute sérénité ?

Avec le déconfinement, un retour progressif au bureau peut angoisser certaines personnes qui s'était habituées au télétravail.

Afin de protéger leurs collaborateurs du coronavirus, de nombreuses entreprises les ont encouragés, voire parfois obligés à rester chez eux pour faire du télétravail. Si certains l’ont très mal vécu en souffrant de solitude ou en étant confrontés à de nombreuses tensions familiales, d’autres, par contre se sont réjouis de cette nouvelle façon de travailler.

Un travail sur soi-même

Pendant trois mois, de nombreux salariés ont dû s’adapter à ce changement brutal de situation en se retrouvant confinés chez eux. Cette nouvelle dynamique de travail a complètement chamboulé leurs habitudes et leur a même souvent appris beaucoup de choses sur eux-mêmes et sur leur mode de fonctionnement au boulot. Après avoir vécu cette expérience, certains ne vont plus accepter les conditions dans lesquelles ils travaillaient avant et auront beaucoup de difficulté à retourner en arrière.

Plan de déconfinement

Petit à petit, le déconfinement est devenu une réalité et le retour sur le lieu de travail s’est organisé. Les entreprises ont élaboré des plans afin de faire revenir leurs collaborateurs par parties d’équipes ou par équipes complètes en alternance tout en respectant les mesures de sécurité et d’hygiène (distanciation sociale, port du masque, lavage des mains). Pourtant même si tout a été prévu pour les accueillir dans les meilleures conditions, tous ne piaffent pas d’impatience à l’idée de retourner sur leur lieu de travail. La fréquentation des bureaux resterait même faible, à tel point que certaines sociétés ont repoussé la reprise ‘normale’ au mois de septembre.

Pourquoi le retour au travail peut-il présenter des obstacles ?

La peur d’être infecté par le coronavirus

Il existe toujours une véritable anxiété liée au risque sanitaire. Même si le nombre de malades diminue, chaque jour, de nouvelles personnes sont encore contaminées par le Covid-19. Il est donc encore bien présent et le déconfinement peut créer de la méfiance dans les contacts quotidiens, que ce soit vis-à-vis des proches ou des collègues.

L’insécurité sur le lieu de travail

Le fait de travailler à nouveau proche les uns des autres peut créer de l’insécurité. Et malgré les précautions prises par les entreprises, certains travailleurs se font énormément de soucis concernant les imprécisions sur la manière dont un retour au bureau peut s’opérer concrètement et à quoi il ressemblera.

Les soucis relatifs à la difficulté de faire garder les enfants

Tous les enfants ne sont pas retournés à l’école. Et durant les vacances d’été, tout le monde ne fera pas le choix de les inscrire dans un stage ou un camp de loisirs. Sans solution pour les faire garder, il est donc difficile de s’organiser pour retourner au bureau.

Le stress lié aux déplacements domicile-travail

L’avantage incontestable du télétravail est la suppression des déplacements entre le domicile et le lieu de travail et donc le gain de temps que cela entraîne. Pas d’embouteillages, ni de métros bondés. Pas de crainte d’arriver en retard ou de rater son train. Or, le retour au bureau implique de reprendre la voiture et donc de retrouver le stress de la circulation ou d’emprunter les transports en commun et de côtoyer beaucoup de monde dans un espace restreint.

Les dynamiques relationnelles invalidantes au travail

Grâce au télétravail, certains ont trouvé un réconfort dans le fait qu'ils n'ont pas eu à faire face à la dynamique d'équipe, surtout si la situation était tendue avec les collègues. En travaillant à la maison, ils ont pu maintenir une distance et être dans un environnement moins pesant.

La crainte d'une perte de productivité et d’une augmentation de la charge de travail

En retournant au bureau, les travailleurs vont retrouver un contact plus direct avec leurs collègues et leurs responsables. Cette proximité pourrait les distraire dans leurs tâches (alors qu’ils avaient une meilleure concentration en travaillant chez eux) mais aussi leur faire ressentir le chaos et la pression du travail. Surtout pour ceux qui ont plus de mal à dire "non" et à fixer des limites. II pourrait à nouveau être plus difficile pour eux de négocier, de déléguer ou de faire savoir quand ils ont trop de travail.

La perte de liberté et de flexibilité

Certains craignent la perte de leur nouvelle routine et des changements positifs qu’ils ont réussi à mettre en place pour avoir un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Ils ont peur de perdre leur qualité de vie et s'inquiètent de la manière dont ils devront à nouveau tout concilier. Ils se demandent si leur employeur restera flexible à cet égard.

L’incertitude au niveau du contenu de la fonction et de la précarité de l’emploi

Certaines personnes ont dû changer de fonction, d’autres ont vu le contenu de leur fonction ou leur manière de travailler complètement chamboulé. Parfois pour un mieux, parfois en pire. Ils se posent donc beaucoup de questions quant à l’évolution et l’avenir de leur travail.

Les avantages et les inconvénients du télétravail

Si le télétravail présente de nombreux avantages, il a pourtant également certains inconvénients. Comme le fait de ne pas pouvoir partager ses impressions en direct avec son équipe ou son manager. En se revoyant entre collègues, on peut mieux s'accorder, avoir des contacts informels et se prendre en compte les uns les autres. L'atmosphère d'équipe, la culture d'entreprise et la vision des projets peuvent être partagés et mieux ressentis. Le télétravail demande également beaucoup d'énergie et d’auto-discipline. Et il est parfois difficile de séparer clairement vie professionnelle et vie privée, surtout lorsqu’il n’est pas possible d’aménager un espace réservé au travail ou que celui-ci est inconfortable et qu’il faut en même temps s’occuper de ses enfants.

Prendre le temps de faire le point

Avant de retourner au travail, prenez le temps de faire le point pour évaluer ce qui vous a pesé ou au contraire ce qui a été enrichissant durant le télétravail. Cela vous permettra de savoir ce que vous voulez conserver ou modifier. Si vous avez des difficultés à retourner sur votre lieu de travail, faites une liste des points positifs et négatifs. Si elle comporte plus de points négatifs, discutez-en avec votre manager pour essayer de trouver une solution.

Vous avez besoin d’aide ?

Si vous souffrez d’anxiété à l’idée de retourner sur votre lieu de travail et que vous n’arrivez pas à vous en sortir seul, n’hésitez pas à demander de l’aide. Un psychologue peut vous aider à comprendre vos craintes, à les gérer et à prendre les bonnes décisions.
Notre ligne de soutien et d’écoute psy est à votre disposition via le numéro de téléphone gratuit 0800 88 080. Elle est accessible du lundi au vendredi de 8 h à 21 h. Et en tant qu’affilié, grâce aux avantages Partenamut, vous avez droit à 5 séances gratuites par an.


Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».