Indépendante, vous tombez malade avant votre accouchement ? Recevez une indemnité

21 août 2017 / Accouchement, Bébé est là, Carrière et Congés

Si vous tombez malade avant ou pendant votre congé de maternité en tant qu’indépendante, le congé est adapté en fonction de la date à laquelle vous tombez malade et de la date de votre accouchement.

Congé de maternité et maladie

Modification de votre congé de maternité 

Vous êtes en incapacité de travail pendant au moins trois semaines avant votre accouchement et vous restez malade jusqu’à votre accouchement.

Les trois dernières semaines jusqu’à la date de l’accouchement sont converties d’incapacité de travail en congé de maternité prénatal. Les semaines facultatives de congé prénatal ne peuvent donc plus être prises comme congé postnatal, même si votre maladie n’est pas liée à votre grossesse.

Votre repos postnatal devient automatiquement un congé maximal de neuf semaines (dix en cas de naissance multiple).

Informez le médecin-conseil de votre mutualité pour chaque forme d’incapacité de travail avant, pendant ou après la période du repos de maternité. Faites-le immédiatement, en particulier si vous prévoyez que votre incapacité de travail durera plus longtemps que la durée maximale de votre repos de maternité et que vous ne reprendrez donc votre travail que plus tard. 

Indemnités

Vous recevez une indemnité à partir du deuxième mois d’incapacité de travail. À partir du début de votre congé de maternité, vous recevez une indemnité complémentaire dès que la mutualité reçoit l’attestation de naissance de votre enfant. Vous atteignez ainsi le montant de votre indemnité de maternité.

Partagez sur les réseaux sociaux

Plus encore sur la période de 4 à 6 mois

Vous êtes enceinte ? 
Félicitations ! Consultez tous nos conseils et informations pour suivre votre grossesse.

Découvrez les infos

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».