Étude : pourquoi et quand nos enfants sont-ils hospitalisés ?

4 septembre 2018 / Santé et bien-être

Une étude menée par les Mutualités Libres sur l’hospitalisation des enfants révèle que chaque année, 1 enfant sur 10 est hospitalisé. Des informations à découvrir dans la dernière édition du Kidoscope, le baromètre de la santé des enfants des Mutualités Libres. Décodage des chiffres-clés.

étude enfant mloz

Tous les ans, 1 enfant sur 10 est hospitalisé. Chez les bébés de moins d’un an, les chiffres grimpent même à 1 garçon sur 4 et 1 fille sur 5. Les enfants plus âgés séjournent quant à eux moins souvent à l'hôpital, mais quand c'est le cas, c'est davantage pour y subir une opération.

Pourquoi et quand nos enfants sont-ils hospitalisés ?

Près d'1 enfant de moins d'un an sur 4 (23%) a été admis à l'hôpital au moins une fois, et parmi eux, 9 sur 10 y ont passé la nuit. Dans la plupart des cas, il ne s'agissait pas d'une opération. Sans connaître les diagnostics exacts, on sait que la principale cause d’hospitalisation chez les nourrissons serait une prise en charge pour une maladie respiratoire et infectieuse.

Les enfants de plus d'un an sont ensuite moins hospitalisés mais plus souvent pour y être opérés. De 1 à 6 ans, les opérations concernent principalement des problèmes ORL (pose de drains dans les oreilles, opération des polypes ou amygdales). Dans une moindre mesure, les problèmes urologiques chez les enfants de moins de 2 ans (principalement les circoncisions) sont également une cause d’hospitalisation, plus souvent de jour.

À l’adolescence, on constate à nouveau une augmentation des hospitalisations jusqu’à plus d’un ado sur 10. Il s'agit alors principalement d'hospitalisations de jour en raison d'une intervention de chirurgie buccale ou maxillo-faciale.

En général, 76% des interventions chirurgicales sont réalisées en hôpital de jour chez les enfants.

Plus de garçons que de filles

Les garçons sont plus souvent hospitalisés que les filles : 10 % pour les garçons et 9 % pour les filles. Cette différence est particulièrement marquée chez les jeunes enfants de moins de 5 ans : 18 % des garçons ont été hospitalisés contre seulement 13 % des filles.

Quelle en est la raison ? Les nouvelles-nées sont par nature plus résistantes aux maladies que les garçons et risquent moins de complications après la naissance. Cette différence diminue en grandissant.

Comment réduire l’hospitalisation des enfants ?

Avant tout, il faut généraliser la prévention : se laver régulièrement les mains avant et après chaque contact avec un nourrisson ou un enfant malade, éviter l'exposition au tabac pendant la grossesse et après la naissance, stimuler l'allaitement maternel, vacciner les enfants selon le programme de vaccination de base...

Plus d’infos !

Consultez l’étude dans son intégralité sur le site des Mutualités Libres de Belgique.
Découvrez-en plus sur le KidOscope.
Partagez sur les réseaux sociaux

Gérez votre dossier mutualiste 24h/24 et où vous voulez grâce à My Partenamut !

Vers My Partenamut

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».