La Vie-là, maison de soutien pour patients atteints du cancer

10 mars 2022 / Cancer

Située à Ottignies, La Vie-là accueille les personnes touchées par un cancer pour leur permettre de se ressourcer. Activités, ateliers mais aussi surtout écoute attentive, tout est mis en place pour rompre l’isolement dans lequel certains malades se retrouvent une fois le diagnostic établi.

Maladies chroniques: La Vie-là soutient les patients atteints d'un cancer

En Belgique, environ 72.000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année (chiffres de 2019). Malgré des infrastructures performantes et du personnel compétent, peu d’initiatives sont mises en place pour améliorer le bien-être des malades et de leur entourage.

La maison de soutien La Vie-là a pour objectif de combler ce manque en accueillant des patients touchés par un cancer et en les prenant en charge selon le principe de la médecine intégrative.

Rencontre avec la directrice Muriel Desmet et Marie-Paule Meert, bénévole et ancienne patiente.

Comment est née la maison de soutien La Vie-là ?

Le concept a été imaginé par le docteur Schillings, qui dirige la Clinique du Sein à la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies. Cette initiative est partie du constat qu’en Belgique, nous sommes privilégiés au niveau des soins de santé et les malades sont bien soignés mais le temps qui leur est accordé pour les soutenir et répondre à leur angoisse est minuté. Les patients et leur entourage sont donc souvent livrés à eux-mêmes. Cette maison de soutien a été créée en 2013 pour accueillir les personnes atteintes d’un cancer pendant leur traitement mais aussi durant l’année qui suit. Depuis notre ouverture, une trentaine de lieux d’accueil ont été mis en place mais à Bruxelles, par exemple, il n’en existe qu’un seul. C’est pourquoi, de nombreux Bruxellois viennent également chez nous.

En quoi consiste le principe de médecine intégrative ?

Le principe est d’offrir une prise en charge globale du patient en rassemblant dans un même lieu tous les types d’aides dont il peut avoir besoin (psychologique, physique, sociale, nutritionnelle, administrative…). Ces aides sont complémentaires aux soins médicaux et sont tout aussi essentielles. Nous avons d’ailleurs été reconnus par la Fondation contre le Cancer et de nombreux oncologues nous présentent à leurs patients comme un partenaire de référence. La prise en charge médicale est importante mais un accompagnement qui procure un bien-être émotionnel et une meilleure qualité de vie est également indispensable à la guérison. 

Comment fonctionne concrètement votre maison de soutien ?

Nous pouvons compter sur une équipe d’environ 120 bénévoles. Ceux-ci sont de 2 types : les accueillants et les intervenants. Les premiers assurent une permanence du lundi au vendredi sans rendez-vous. Ils s’adaptent aux besoins des patients en les accueillant seuls ou en groupe pour les aider à se décharger du fardeau de leur cancer sans crainte d’un jugement ou d’une mauvaise réaction qui pourrait arriver avec une personne de leur entourage. Le but n’est pas de prendre la place d’un psychologue professionnel. Il s’agit avant tout d’être là pour eux, pour qu’ils ne se sentent pas seuls face à leur maladie et qu’ils puissent partager leur ressenti et leurs questionnements avec un bénévole ou avec d’autres malades. Quant aux intervenants, ils proposent des soins ou organisent des activités.

Quels types d’activités proposez-vous ?

Les bénévoles intervenants ont différents profils. Certains proposent des soins et des séances de bien-être sur rendez-vous : massage, réflexologie plantaire, kinésithérapie, fasciathérapie (kinésithérapie faciale pour débloquer les tensions et dissiper la fatigue et le stress), soins esthétiques, maquillage, coiffure (pour apprendre à mettre une perruque ou un foulard après la perte des cheveux suite à la chimiothérapie), coaching, yoga… D’autres intervenants organisent des conférences, des séances de sport, des ateliers (peinture, musique, chant, danse, écriture, cuisine, photos, arts plastiques…). Certaines activités sont gratuites et d’autres coûtent 5€ mais nous restons flexibles afin que chacun puisse en bénéficier, quel que soit son statut financier.

Vous pouvez aussi répondre à certaines demandes d’activités plus spécifiques ?

Nous essayons de répondre aux besoins de chacun. La chimiothérapie et la fatigue peuvent provoquer une baisse de la concentration et de la mémoire à court terme. Nous avons donc, par exemple, proposé, avec une logopède spécialiste de la mémoire, un atelier pour apprendre à gérer ce type de problème. Tout est possible à condition que cela renforce les traitements de la médecine conventionnelle.

L’entourage des patients et leur aidant proche sont également les bienvenus chez vous ?

Oui les aidants proches peuvent venir avec leur aidé et bénéficier de l’accueil et de l’écoute d’un bénévole accueillant ou d’un psychologue. Mais ils peuvent aussi venir seuls sans devoir être accompagnés de leur proche. Les personnes de l’entourage des patients peuvent également être suivies par un de nos psychologues. Pour les enfants, venir chez nous est moins impressionnant et déstabilisant que d’aller voir un psychologue dans un hôpital.

Infos pratiques

La Vie-là, 3, rue du Roi Chevalier, 1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve (en face de la clinique Saint-Pierre, au rond-point des urgences), tél. : 010/40 27 14.
La Vie-là vous accueille du lundi au vendredi de 9h à 17h. Vous pouvez également demander un rendez-vous en envoyant un mail à l'adresse lavielaottignies@gmail.com
Agenda des activités sur le site de La Vie-là 

Vous souffrez d’une maladie chronique ? Découvrez toutes nos infos à ce sujet 
 

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2022 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».