Les frigos des koteurs en détresse

9 mai 2018 / Santé et bien-être

Ce 14 mai, Partenamut organise un grand hackathon en partenariat avec l'UCL pour améliorer l’alimentation des étudiants, dont le taux d’obésité augmente chaque année.

Hackathon UCL & Partenamut

10 % de koteurs en surpoids de plus qu’en 2016

Les derniers chiffres publiés par l’OCDE pour l’année 2017 sont alarmants : en Belgique, près d’un adulte sur deux est en surpoids ou obèse. Et si cette problématique commence dès l’enfance, une autre population particulièrement en hausse est celle des étudiants, dont le taux de surpoids, déjà de 21,5% en France et de 33% au Royaume-Uni,  augmente de 10% chaque année. Pour tenter d’y remédier, Partenamut s’engage dans un hackathon d’envergure, à la rescousse des frigos presque oubliés dans un coin du kot.

Étudier fait grossir

Si les Américains parlent souvent avec humour et exagération du « Freshman 15 », une théorie selon laquelle un étudiant grossit en moyenne de 15 livres (6,5 kg) lors de sa première année, la réalité n’est pas si éloignée. Dans les faits, un étudiant belge prend en moyenne 2 kg lors de sa première année, puis 1,5 kg lors de chaque année d’études suivante.
 
Les deux raisons principales à cette augmentation constante sont simples : le manque d’activité physique, et la malbouffe. Bien sûr, personne ne doute que les étudiants manquent souvent de temps pour faire tout le sport dont ils auraient besoin. Mais il est certainement possible d’améliorer le contenu de leurs assiettes.

Bien manger coûte cher ? Pas forcément

Lorsqu’on dispose d’un budget limité et de peu de temps pour cuisiner, on a forcément tendance à se tourner vers des solutions « satisfaisantes » : fast-food, pâtes au ketchup, chips pour tromper la faim… L’estomac s’en contentera, oui, mais peut-être un peu trop. Et pourtant, bien manger peut être simple et bon marché, si on sait comment s’y prendre. C’est là que Partenamut intervient.

Les étudiants de l’UCL et Partenamut se creusent les méninges

Maintenant que la problématique est posée, comment y remédier ? Pas si simple… C’est pourquoi Partenamut et les étudiants de l’UCL organisent un hackathon ce lundi 14 mai, au cours duquel les cerveaux vont fonctionner à plein régime. Le but est clair : parvenir à développer une campagne de communication autour de la problématique "Comment mieux manger dans son kot ?".

Mais qu’est-ce qu’un « hackathon » ?

Le principe est basé sur le téléthon, sauf qu’au lieu de récolter de l’argent ce sont des idées qui sont rassemblées. Il s’agit donc d’un gigantesque atelier à distance, au cours duquel les étudiants vont parcourir toutes les sources d’information qu’ils trouvent pour en faire ressortir les meilleures idées. Conseils, astuces, messages choc… tout ce qui pourrait fonctionner sera plus que le bienvenu. Parce que bien manger dans son kot, c’est possible. Il suffit de le savoir.  
Partagez sur les réseaux sociaux

Parce que bien manger est un challenge pour vous comme pour nous.

Découvrez notre challenge

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».