Dépression chez l’adolescent : l’importance de la psychothérapie

24 février 2022

La dépression chez l’adolescent passe souvent sous le radar. En cette période de la vie où les troubles de l’humeur et un certain mal-être sont fréquents, leur manifestation ne conduit pas forcément à une prise en charge adaptée. Quand le diagnostic de la dépression est posé, une psychothérapie couplée à un traitement médicamenteux permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Dépression chez l’adolescent l’importance de la psychothérapie

Les chiffres de la dépression chez les ados en Belgique

D’après les chiffres des Mutualités Libres, 1,1 % de leurs affiliés âgés entre 12 et 18 ans consomment des antidépresseurs (parmi lesquels deux fois plus de filles que de garçons). La dépression touche pourtant une proportion beaucoup plus importante d’adolescents. Plusieurs études estiment en effet que 4 à 19 % des ados sont concernés par des troubles de ce type. La fourchette est large, mais elle met en lumière l’enjeu essentiel de la santé mentale des jeunes.

Les symptômes de la dépression chez les adolescents

L’irritabilité constitue l’un des principaux symptômes de la dépression chez les ados. Elle peut aussi se manifester par des troubles du sommeil, une chute des résultats scolaires, des troubles du comportement alimentaire, des conduites à risque, voire des pensées suicidaires

Parfois, ce malaise s’exprime par le biais de somatisations, à savoir des symptômes ou des douleurs physiques d’origine psychologique.

Mais de manière générale, les symptômes de la dépression ne sont pas simples à identifier et c’est encore plus vrai durant l’adolescence. À cet âge, les émotions sont à fleur de peau et des épisodes de déprime peuvent survenir. L’entourage joue donc un rôle crucial pour percevoir le caractère pathologique de la situation. 

À ce niveau, le médecin généraliste est un acteur essentiel pour poser le diagnostic. Dans 45 % des cas, c’est d’ailleurs lui qui prescrit le premier traitement d’antidépresseurs (notez que ceux-ci sont aussi parfois utilisés pour traiter des troubles anxieux comme les TOC).

La psychothérapie pour traiter la dépression chez les jeunes


Si dans certains cas la maladie implique la prescription d’antidépresseurs, la psychothérapie représente l’un des traitements les plus sûrs de la dépression chez les adolescents. Or, les chiffres dont disposent les Mutualités Libres montrent que ce type de thérapie est peu utilisé. 3 % des 12-18 ans seulement entreprennent une psychothérapie ou ont recours à l’aide psychologique. Parmi eux, 1 sur 5 consomme par ailleurs des antidépresseurs.

Dans le cadre d’une thérapie individuelle, le thérapeute permet au jeune d’exprimer ses sentiments, l’aide à gérer ses émotions, à renforcer l’estime de soi et à diminuer le niveau d’anxiété.

Il existe d’autres types de psychothérapies, comme les thérapies cognitives et cognitivo-comportementales, qui se focalisent sur les schémas de pensée en modifiant l’image négative que l’adolescent se fait de lui-même et de son environnement.

L’intérêt de la thérapie familiale


La thérapie familiale propose une approche systémique. La famille constitue en effet une entité au sein de laquelle chacun des membres est interdépendant les uns des autres. 

Dans un article de Clara Van Reeth publié par le journal Le Soir en 2019, Jan De Mol, professeur de psychologie à l’Institut de recherche en sciences psychologiques de l’UCLouvain, expliquait que sur le long terme, les thérapies systémiques ou familiales sont plus efficaces que les thérapies individuelles, car elles permettent à tous les membres du foyer de comprendre le patient et de prendre conscience des difficultés que le jeune traverse. « Les parents pensent parfois que s’ils sont appelés en thérapie familiale, c’est de leur faute et ils sont sur la défensive, expliquait alors Jan De Mol. Or, nous ne sommes pas là pour juger, mais pour aider. »

Quels sont les facteurs de risques de la dépression chez les adolescents ?


Il n’existe pas un profil type des adolescents dépressifs, mais certains facteurs de risque peuvent cependant être identifiés, au premier rang desquels les troubles psychiatriques. Parfois, un épisode dépressif est le premier symptôme d’une maladie mentale sous-jacente comme la schizophrénie ou un trouble bipolaire.

Certains traumatismes peuvent aussi provoquer une dépression : mauvaises relations familiales, deuil, rupture amoureuse, harcèlement scolaire ou cyberharcèlement, etc. 

L’importance de la psychoéducation pour la prévention de la santé mentale chez les adolescents


Le sujet de la santé mentale a longtemps été tabou, mais les lignes sont heureusement en train de bouger. De plus en plus de personnalités, en particulier des athlètes de haut niveau qui peuvent exercer une grande influence sur les jeunes, n’hésitent pas à parler publiquement de cette question : la tenniswoman japonaise Naomi Osaka et les joueurs de NBA DeMar DeRozan et Kevin Love ont ainsi récemment évoqué leurs problèmes en la matière. On ne peut que saluer cette avancée qui peut sans doute convaincre certains jeunes de faire de même.

Mais la prévention de la santé mentale chez les adolescents passe aussi par la psychoéducation. Il s’agit de dispenser aux 12-18 ans des informations sur la prévention et les troubles de santé mentale, ainsi que sur leur traitement. Plusieurs études préconisent ainsi d’intégrer des cours sur la santé mentale à l’école afin de travailler sur la stigmatisation et d’informer les adolescents sur les aides disponibles.

Partenamut a par ailleurs développé un outil pour en quelques minutes.

Oser parler de ses difficultés en matière de santé mentale


Lorsque l’on est confronté à des problèmes de santé mentale comme la dépression, oser demander de l’aide constitue une importante planche de salut. C’est pourquoi la mutuelle Partenamut a décidé de mettre une ligne psy à la disposition de tous, y compris des jeunes. Elle est joignable du lundi au vendredi de 8h à 20h au numéro gratuit 0800 88 080.

Partenamut intervient aussi dans le remboursement des séances de psychologie individuelle et de thérapie familiale jusqu’à 320 €/an.

 

Téléchargez l'appli Partenamut
et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

Découvrez l'appli Partenamut

© Partenamut 2022 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».