Masques buccaux : soyons tous solidaires face au coronavirus !

18 mars 2020

Les masques chirurgicaux sont indispensables pour que le personnel médical mais aussi tous les prestataires de soin (aides-soignants, infirmières à domicile, pharmaciens…) puissent se protéger et continuer à soigner les personnes infectées. Vous en avez conservé ? Réservez-les pour l’hôpital le plus proche de chez vous.

Coronavirus: pénurie de masques buccaux

Maggie De Block, la ministre fédérale de la Santé publique, l’a répété à plusieurs reprises : « La pénurie de masques chirurgicaux est réelle. Nous en avons besoin, nous en cherchons. Garder un stock de masques chez soi, ça ne sert à rien! Les prestataires de soins en ont besoin pour pouvoir continuer à travailler et soigner les personnes infectées tout en étant protégés. »

Et il y a urgence! Plusieurs hôpitaux, notamment à Bruxelles et en Wallonie, sont arrivés à court de stock lundi. C’est pourquoi, le SPF Santé prie tous les Belges qui disposeraient de masques chez eux de les donner aux hôpitaux.

Des masques faits maison

Les masques faits maison peuvent aussi être très utiles pour les personnes qui sont malades et isolées chez elles. Si elles portent un masque, elles diminuent le risque de contaminer quelqu’un de leur entourage. Mais cela ne les empêche pas de suivre les règles d’hygiène générales :
-    Eviter tout contact avec une autre personne en gardant suffisamment ses distances
-    Se laver les mains fréquemment.
-    Changer régulièrement de masque.
-    Après chaque utilisation, lavez le masque en machine (programme haute température).

Vous voulez fabriquer vos propres masques buccaux ? Tenez compte de ces consignes du SPF Santé :

-    Différentes couches de tissu offrent une meilleure protection qu’une seule couche.
-    Utiliser des matériaux filtrants tels que le sac d’un aspirateur est une bonne idée.
-    Les essuies de cuisine offrent une meilleure protection que certains tissus en coton. La soie et les tissus synthétiques protègent moins bien.
-    Des couches de tissus très épaisses rendent la respiration plus difficile et sont désagréables à porter longtemps. Evitez les masques épais qui vous font transpirer davantage et vous démangent car ils vous feront toucher (inconsciemment) votre visage.

Vous souhaitez utiliser un masque buccal fait maison ?

-    Lavez-vous soigneusement les mains à l'eau et au savon avant de toucher le masque.
-    Ne touchez pas l'intérieur du masque. Vous pouvez reconnaître l'intérieur par sa couleur.
-    Utilisez les extrémités des rubans pour manipuler le masque afin que vos mains restent le plus loin possible de votre visage.
-    Assurez-vous que le masque buccal est bien ajusté autour du nez et du menton, car vous devez respirer, tant par la bouche que par le nez, à travers le masque buccal.
-    Ne portez le masque que lorsque cela est nécessaire. Dans le cas d’une isolation à la maison, par exemple, portez-le s'il y a d'autres personnes dans la même pièce.
-    Stérilisez le masque buccal au moins une fois par jour en le lavant à 90°C.

Le SPF Santé a également réalisé un tutoriel à destination du grand public pour fabriquer son masque soi-même.

  •     Le modèle de ce masque tient sur une feuille A4. Vous n'avez donc pas besoin de papier de format spécial.
  •     Le masque fonctionne comme une "mini taie d'oreiller". En bas, il y a une ouverture avec une couverture. Dans cette ouverture, un filtre remplaçable peut être glissé de manière à être bien maintenu en place.
  •     Les rubans sont suffisamment longs pour que le masque puisse être facilement noué et détaché. Le retrait du masque peut donc se faire avec les mains à une distance sûre de la tête.
Plus d'infos ici







Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».