Conseils pratiques pour un allaitement maternel réussi

12 avril 2022

Allaiter son bébé est un acte naturel, mais pour certaines jeunes mamans, les débuts de l’allaitement peuvent être difficiles. Quand cela arrive, la plupart d’entre elles ont besoin de conseils et de soutien pour que ce moment privilégié soit une réussite.

Maman et son bébé

Vous avez décidé d’allaiter votre bébé et vous vous posez beaucoup de questions ? Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. La meilleure approche est de vous faire confiance et de suivre votre instinct, mais si la mise en place de l’allaitement vous inquiète, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Des associations spécialisées existent et vous aideront à préparer cette belle aventure sereinement !

Comment réussir l’allaitement maternel dès les premiers jours ?

La tétée d’accueil : le top départ de l’allaitement

Bébé vient de naître et vous pouvez enfin le serrer contre vous. Ce premier contact peau à peau est une merveilleuse façon de l’accueillir au monde tout en facilitant le démarrage de l’allaitement maternel. Instinctivement, bébé va commencer à chercher le sein et manifester son envie de téter. C’est le moment de lui proposer la tétée d’accueil (ou tétée de bienvenue) qui va lui permettre de se nourrir du colostrum. Ce premier lait riche en protéines, en vitamines et en sels minéraux contient également un grand nombre d’anticorps maternels qui protègeront le nouveau-né des infections.

Favoriser la montée de lait

Beaucoup de mamans craignent de ne pas avoir suffisamment de lait lorsqu’elles décident d’allaiter. C’est rarement le cas ! Ce qui entraîne une diminution du volume de lait produit est plutôt lié à une pratique d’allaitement inadaptée. En améliorant l’efficacité et le nombre de tétées, les besoins du bébé seront comblés. Voici donc quelques pistes pour vous aider à favoriser la montée de lait :

  • Multipliez les contacts « peau à peau » en mettant bébé au sein le plus souvent possible. Au démarrage de l’allaitement, les tétées sont fréquentes et très irrégulières (entre 8 et 12 tétées par 24 heures). Plus vous allaiterez durant les premières semaines, plus vous produirez du lait.
  • Veillez à ce que bébé soit bien positionné pour que la succion soit efficace.
  • Au début, proposez systématiquement les deux seins à chaque tétée. Votre production de lait n’en sera que plus abondante !
  • Profitez des siestes de bébé pour vous reposer en même temps que lui.
  • Prenez soin de vous en privilégiant une alimentation saine et équilibrée.
  • Buvez régulièrement des tisanes d’allaitement à base de plantes galactogènes (fenouil, anis, cumin, fenugrec, …).
  • Exprimez un peu de lait à la main juste avant la tétée pour encourager bébé à prendre le sein. La technique d’expression manuelle est la plus efficace pour stimuler naturellement la montée laiteuse. Vous pouvez également utiliser un tire-lait manuel ou électrique pour initier la production de lait.
  • Déléguez les tâches autant que possible. La charge mentale contribue à augmenter le niveau de stress, ce qui a un impact négatif sur la lactation.

Trouver la bonne position pour allaiter

Une bonne position est essentielle pour bien démarrer l’allaitement maternel. Elle doit être agréable et donner une sensation d’aspiration. Les premiers jours, il se peut que vous rencontriez quelques difficultés. Pas de panique !

Rectifier sa position suffit bien souvent à régler le problème. Une prise du sein adéquate améliore non seulement l’efficacité de la succion mais limite aussi grandement le risque de souffrir de crevasses et d’engorgement.

Dès le début de l’allaitement, assurez-vous de faire les choses correctement :

  • Trouvez une position confortable pour tous les deux et détendez-vous
  • Installez bébé face à vous, son nez à hauteur du mamelon
  • Soutenez-le au niveau du cou, des épaules et du dos
  • La tête légèrement en l'arrière, sa lèvre supérieure touche le mamelon, ce qui l’incite à ouvrir la bouche
  • Veillez à ce que son menton touche le sein et que son nez soit dégagé
  • Sa bouche englobe alors une grande partie de l’aréole
  • Ses lèvres sont retroussées et ses joues sont arrondies
  • Au début de la tétée, le rythme de succion est rapide. La déglutition est audible et visible au niveau des tempes

Si vous constatez que la mise au sein ne se passe pas comme prévu, ne vous découragez pas. L’allaitement maternel présente de nombreux avantages mais il ne va pas de soi pour autant. Faites-vous accompagner par des professionnels durant cette période d’apprentissage.

Comment savoir si bébé est rassasié ?

Lorsqu’on allaite, il est impossible de savoir la quantité exacte de lait que reçoit bébé. Cela peut être frustrant et déstabilisant pour la jeune maman. Voici quelques signaux qui indiquent que l'allaitement se passe bien et que bébé mange à sa faim :

  • Il réclame généralement toutes les 2h
  • Il urine fréquemment
  • Ses selles sont régulières
  • Il change de rythme pendant la tétée
  • Il prend du poids
  • Il s’endort paisiblement après son repas
  • Quelle est la durée idéale de l'allaitement maternel exclusif ?

    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande l’allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers mois, et la durée idéale d’un allaitement se situe autour des 2 ans. En effet, même après avoir commencé la diversification alimentaire, le lait maternel reste très important sur le plan nutritionnel. Rassurez-vous, la production de lait s’adaptera à la demande et aux besoins du bébé pour lui permettre une croissance optimale.

    Douleurs et inconfort de la femme qui allaite : que faire ?

    Les premiers jours peuvent être inconfortables, car votre corps doit s’habituer à l'allaitement. Les seins sont pleins, tendus et plus volumineux que d’habitude pendant la montée de lait. C’est normal. Mais si votre poitrine est enflée, rouge et douloureuse, c’est peut-être le signe d’un engorgement.

    Que faire dans ce cas ? Prenez une douche chaude et massez doucement le sein pour faciliter l'écoulement. Vous pouvez ensuite vous aider d’un tire-lait si nécessaire. Entre deux tétées, ou directement après avoir allaité pour vider complètement le sein, l’utilisation du tire-lait vous permettra de désengorger la poitrine et de soulager la douleur. Appliquez des compresses froides sur les seins entre les tétées, et une compresse d’allaitement sur le(s) mamelon(s) douloureux. Vous pouvez aussi utiliser une téterelle pour diminuer la douleur ressentie pendant l’allaitement. Ces astuces vous permettront de ressentir une amélioration dans les premières 24h. Les douleurs et les tensions s'estompent totalement en 48h.

    Si les douleurs persistent ou s’aggravent, contactez une sage-femme ou demandez conseil à un spécialiste en allaitement. Vous pouvez également prendre contact avec une association comme Infor-Allaitement ou La Leche League ou encore, demander de l’aide à un service de conseil aux mamans allaitantes

     

    Téléchargez l'appli Partenamut
    et ayez toujours votre dossier mutuelle en poche

    Découvrez l'appli Partenamut

    © Partenamut 2022 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».