Seniors et canicule : mesures de prévention

7 août 2019 / Prevention

La canicule est une période délicate pour les personnes âgées, qui font partie des populations à risque en cas de fortes chaleurs. Pourquoi et comment leur porter une attention particulière ?

Canicule : attention aux seniors !

Vagues de chaleur

Nos régions connaissent dernièrement une sensible augmentation du nombre de vagues de chaleur. En juillet 2019, des records de température ont été établis, dépassant pour la première fois, et pendant deux jours de suite, les 40°C sur le territoire belge ! Pour rappel, une vague de chaleur se définit par une température de 25°C pendant au moins 5 jours, dont au minimum 3 jours dépassant les 30°C.

Depuis la canicule de 2003, et la surmortalité alors enregistrée, particulièrement au sein de la population dite à risque, la prévention s’intensifie pour éviter la déshydratation et le coup de chaleur lors des pics de chaleur et d’ozone. Rappel des mesures de précaution de base pour un été en toute sérénité.

Les seniors : une population fragile

Pourquoi considère-t-on les personnes âgées comme une population à risque lors d'épisodes de fortes chaleurs ?

  • Le vieillissement des fonctions physiologiques est un fait et la composition du corps évolue. Un corps plus âgé est constitué de moins d’eau qu’un corps adulte et transpire moins, ce qui rend plus difficile la thermolyse, c’est-à-dire le maintien de la température corporelle à 37°. On s’expose alors plus facilement à une déshydratation ou à un coup de chaleur et le corps trop chaud est alors en danger.
  • La prise de médicaments pendant les épisodes caniculaires n’est pas sans risque. La chaleur peut modifier l’action d’un médicament, ce qui peut mener à une déshydratation plus intense ou parfois un surdosage, jusqu’à l’intoxication médicamenteuse.
  • Les maladies chroniques dont souffrent souvent les personnes âgées les rendent plus sensibles, notamment à la chaleur. On pense au diabète, à l’hypertension, aux maladies cardiovasculaires et respiratoires, aux troubles cognitifs… Quand il fait chaud, il est plus difficile de maintenir une glycémie stable, de respirer, de bouger… C’est le cas pour tout le monde, mais c’est plus vrai encore pour eux en particulier.
  • Leur perte d’autonomie les rendent plus dépendantes des autres dans les tâches quotidiennes (courses, repas, aération du domicile…). Certaines d’entre elles étant même isolées, il leur est plus difficile de demander de l’aide et de recevoir des secours en cas de besoin.

Les plus gros risques encourus par les personnes âgées pendant la canicule sont la déshydratation et le coup de chaleur. L’un ou l’autre peut même leur être fatal.

Le SPF Santé publique parle d’un risque de mortalité augmenté dès 3 jours de canicule et 2 nuits chaudes. Il n’est donc pas anodin de s’inquiéter pour nos aînés en cas de vague de chaleur.

Les symptômes sont très variés et vont de maux de tête ou vertiges à des douleurs musculaires en passant par des nausées, vomissements, chutes ou simplement de la fatigue… Il faut donc être attentif et vigilant avec les personnes âgées de votre entourage, surtout si elles sont dépendantes ou isolées.

Préparez-vous en cas de canicule

Que vous soyez vous-même concerné.e ou que vous vous informiez pour un proche, voici ce que vous pouvez prévoir, sans attendre que les fortes chaleurs arrivent.

  • Faites un petit stock de bouteilles d’eau à la maison. Une fois que la chaleur est là, il n’est plus question de sortir acheter ces lourdes bouteilles.
  • Prévoyez également une ou deux gourdes, faciles à remplir et à garder à portée de main.
  • Faites quelques provisions pour éviter les sorties inutiles. Un pain, quelques repas, légumes et fruits au congélateur ne seront pas perdus !
  • Apprenez(-lui) à boire régulièrement, sans attendre la soif.
  • Pensez à comment rafraîchir l’habitation. Rideaux occultants, volets, ventilateur, climatiseur… et n’attendez pas le dernier moment pour vous équiper, car c’est alors qu’il y a souvent rupture de stock.
  • Achetez un brumisateur et un éventail, pour aider au rafraîchissement quand l’intérieur se fait trop chaud.
  • Informez le voisinage de la personne âgée de son état et des personnes qui vont s’occuper d’elle et demandez éventuellement de l’aide ou prévoyez un relais en cas d’imprévu.
  • Si la personne prend des médicaments, en prévoir en suffisance pour lui éviter de tomber à court pendant la canicule.
  • Préparez-lui quelques numéros d’urgence en cas de problème.

Une fois que la canicule s’installe, il y a deux choses à faire : s’hydrater (boire de l’eau!) et rester au frais. Les bonnes attitudes à adopter sont :

  • S’hydrater régulièrement, même si on pense ne pas avoir soif. Pour cela, garder toujours de l’eau à portée de main, surtout si on a du mal à vous déplacer.
  • S’alimenter régulièrement. Privilégier les repas léger, à base d’aliments riches en eau comme les légumes ou les fruits. Même si on a peu faim, prendre ses repas de façon régulière.
  • Rester au frais. Fermer les fenêtres, portes et volets de l’habitation pour ne pas que l’intérieur ne se réchauffe (trop). S’il fait trop chaud chez vous, demandez à être hébergé.e chez un proche.
  • Aérer le soir et la nuit, quand les températures redescendent.
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes. Celles-ci s’étendent parfois de 11h à 18h.
  • Fuir tout effort physique : cela va de porter des charges à simplement cuisiner du chaud. Bien entendu, toute activité physique ou sportive traditionnelle sera reportée également.
  • Si malgré tout, une sortie est inévitable, veillez à être accompagné et restez le plus possible à l’ombre ou dans des endroits climatisés.
  • Se rafraîchir régulièrement : ventilateur, douches, linges humides, brumisateur, éventail…
  • Donner des nouvelles régulièrement à un proche et ne pas hésiter à demander de l’aide en cas d’apparition d’un des symptômes précités.

 

Si vous ressentez le besoin d’être suivi.e pendant les fortes chaleurs ou que vous connaissez quelqu’un qui semble en avoir besoin, informez-en le Call center SPF Santé publique au 02.524.97.97.

 

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».