Coronavirus : nous adaptons nos avantages

14 juillet 2020

Nous restons près de vous, même en période de crise. La pandémie de coronavirus a ébranlé nos certitudes et changé notre façon de voir la santé. Nous avons adapté certains de nos avantages et créé de nouvelles interventions, pour mieux correspondre à vos besoins et vous apporter un peu plus de sérénité.

bulles de savons s'échappant dans l'air : campagne témoignages

Ces avantages ont été validés par l'OCM (Office de contrôle des mutualités) et rétroactifs à partir du 1er mars 2020 (sauf pour l'avantage stages et camps de vacances, seulement valable à partir du 1er juillet).  

Comment en bénéficier ? Le complément sera versé automatiquement pour les demandes que vous auriez rentrées depuis le 1er mars 2020, vous ne devez donc rien faire ! 

Et pour vos futures demandes ? Il suffit de nous faire parvenir le formulaire d’intervention habituel ou de nous l’envoyer via MyPartenamut.

Aide psychologique renforcée

Le confinement a eu un impact notable sur le bien-être psychologique des Belges. D’après une enquête menée par l’UCL (Université catholique de Louvain), 52% des participants ont déclaré ressentir un mal-être psychologique. Nous avons décidé de faciliter l’accès aux services d’un psychologue en étendant la portée de nos avantages. 

L’intervention de 15 euros chez un psychologue est augmentée à 20 euros par séance. Le nombre de séances prises en charge par an passe désormais à 16 pour tout le monde. 

Avantages diététiques

Le confinement a pu causer ou renforcer les troubles du comportement alimentaires chez certaines personnes. Certains patients affectés par le Covid-19 peuvent également souffrir de troubles alimentaires nécessitant un suivi chez un diététicien ou un médecin nutritionniste. 

Nos nouveaux avantages 

L’intervention de 10 euros par séance passe désormais à 15 euros. Le nombre de séances prises en charge augmente également. 6 séances seront remboursées pour tous au lieu de 4 (12 séances en cas de maladie lourde et chronique). Le coronavirus fait désormais partie des maladies lourdes prises en compte pour cet avantage, mais aussi pour l’achat d’aliments diététiques. 
L’intervention pour l’achat d’aliments diététiques passe de 10 % à 50 % du prix d’achat et le plafond annuel double, passant de 150 à 300 euros. 

Prise en charge du ticket modérateur en cas de Covid-19

Les personnes atteintes par le Covid-19 et qui ont séjourné en soins intensifs ont besoin d’un suivi médical conséquent après leur sortie de l’hôpital. Et cela engendre des frais importants, même après l’intervention de l’assurance obligatoire de la sécurité sociale. 

Pour soutenir ces membres, nous prenons en charge le montant du ticket modérateur des soins post Covid-19. Cette intervention couvre 100 % des coûts (pour des soins facturés au tarif conventionné) et s’applique dans les 6 mois suivant la sortie de l’hôpital. Elle s’applique pour les interventions suivantes :  
  • médecin généraliste
  • médecin spécialiste
  • kinésithérapeute 
  • frais de radiologie
  • frais de biologie clinique

Location de matériel

Les personnes qui ont souffert du coronavirus bénéficient de la location gratuite d’un aérosol, et ce pendant 6 mois. 

Le transport médical

La crise du coronavirus a eu des conséquences importantes pour les patients devant utiliser un transport médical pour une dialyse ou le traitement de leur cancer, par exemple. Beaucoup de transporteurs bénévoles ont stoppé leur activité et les transporteurs payants ont souvent facturé des frais de désinfection du véhicule. 
Nous avons décidé de supprimer le plafond mensuel de 200 euros pour les patients en dialyse ou suivant un traitement contre le cancer et nous avons mis en place une intervention supplémentaire pour couvrir les frais de décontamination. 

Séjours de revalidation ou convalescence

De nombreux patients atteints du Covid-19, souvent des personnes plus âgées, doivent se rendre dans une maison de convalescence ou revalidation à la sortie de l’hôpital. 
Nous avons donc adapté notre avantage pour les séjours de convalescence. Le plafond d’intervention passe à 40 euros par jour au lieu de 35 et le nombre de jours pris en charge par an passe de 14 à 28 jours. Cette mesure s’applique à tout le monde, même les personnes qui n’ont pas eu le coronavirus, et pour un séjour dans toutes les structures d’accueil, y compris celles mises spécialement en place pour le Covid-19.

Soins palliatifs

Comme les séjours à l’hôpital pendant la crise ont été limités pour les patients souffrant d’autres pathologies, les soins palliatifs à domicile seront sans doute plus nombreux. L’intervention forfaitaire de 150 euros est dès lors doublée et passe à 300 euros. 

Stages, camps et autres activités pour les enfants

Dans le cas où les séjours de vacances seraient maintenus, l’intervention maximale pour couvrir les frais de ces activités passe de 100 à 150 euros, avec un maximum de 15 jours au lieu de 10 par an. Cette intervention est valable à partir du 1er juillet 2020

Faites entendre votre voix, donnez votre avis ou encore testez nos concepts et applications en exclusivité. Aidez-nous à construire la mut' de demain.

Rejoignez-nous

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».