Le sel, un élément à limiter dans notre alimentation ?

24 janvier 2018

Hypertension, maladies cardio-vasculaires… le sel n’est pas bon pour notre santé s’il est consommé en excès. Comment réduire sa consommation ?

Ne pas trop consommer de sel

Gros sel, sel fin, fleur de sel, sel de Guérande… les dénominations sont nombreuses pour définir le condiment indispensable à toute cuisson ou recette. Mais le sel est-il forcément notre allié ? Est-il bon pour notre santé ? Faut-il diminuer notre consommation ou carrément opter pour des régimes sans sel ? 

Les effets négatifs du sel

Le sel est-il si mauvais ? Nous en avons pourtant besoin car il est indispensable à notre organisme. Le sodium présent dans celui-ci est essentiel dans l’hydratation du corps, le fonctionnement des reins, la contraction musculaires ou encore la transmission de l’influx nerveux. Si le sel, et le sodium qu’il contient, est important, il ne faut pas en abuser.  Sans céder à la panique, c'est important d'être conscient de sa consommation. 

Le lien entre sel et hypertension

Une trop grande consommation de sel peut avoir des effets néfastes sur notre santé, principalement une augmentation de la tension artérielle et du risque de maladies cardiovasculaires. Dans la plupart des cas, l’hypertension est primaire, c’est-à-dire qu’elle apparait sans cause bien définie, mais est plutôt liée à des facteurs qui s’additionnent avec les années. On compte l’hérédité, l’âge, le tabagisme, mais aussi le mode de vie (sédentarité, alimentation…) au nombre de ces facteurs. Une consommation élevée de sel est en effet liée à une élévation de la pression artérielle et vous pouvez agir facilement dessus en étant vigilant. 

Le Belge consomme trop de sel
Le problème, c’est que le Belge consomme trop de sel. On estime qu’il ne faut pas dépasser six à sept grammes par jour. Malheureusement, la population belge consomme près du double de la quantité maximale quotidienne recommandée. Pourquoi ? Parce qu’il est partout ! S’il est présent naturellement dans de nombreux aliments, c’est en faible quantité. Et ce n’est pas la pincée que nous mettons dans les plats qui pose problème. La grande majorité des produits de l’industrie alimentaire en comporte beaucoup trop. Chips, pain, charcuterie, plats préparés mais aussi dans les céréales ou les biscuits.  

Comment réduire sa consommation de sel ?

Complètement éliminer le sel n’est pas pour votre santé comme expliqué précédemment. Différentes possibilités existent pour réduire votre consommation :
Évitez les plats préparés. De manière générale, privilégiez les aliments naturels et les moins transformés, des légumes frais plutôt que congelés par exemple. Regardez avec attention la liste des ingrédients et leur teneur en sel. 
Réduisez votre pincée. Vous avez tendance à trop saler les plats ou lors de la cuisson ? Ayez la main plus légère et évitez de placer votre salière à table, vous serez moins tenté de l’utiliser. Privilégiez les épices pour rehausser le goût de vos plats. 
 Vous êtes fumeur ? Arrêtez de fumer. Quel rapport avec l’arrêt du tabac ? Non seulement c’est bon pour votre santé de manière générale mais vos papilles retrouveront toute leur sensibilité et vous ressentirez moins le besoin de saler. 
 

Avec Partenamut Vitalité,
prenez votre santé en main !

Découvrez l'app Vitalité

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « MLOZ Insurance ».