Arrêter de fumer avant votre grossesse

7 février 2018 / tout au long de la grossesse, Alimentation

Fumer a une incidence sur le bébé durant la grossesse mais aussi après. Voilà pourquoi il est conseillé d’arrêter.

Arrêter de fumer enceinte

Fumer a une incidence sur la santé de la femme mais aussi sur celle du bébé. Cela augmente le risque de fausse couche, de pré-éclampsie, d’accouchement prématuré, de petit poids de naissance du bébé. Après la naissance, l’enfant aura également plus de risques d’avoir des problèmes respiratoires, vasculaires ou immunitaires, des troubles liés aux dommages subis au cerveau.


“Le tabac a une incidence sur la santé de la femme, la procréation, le déroulement de la grossesse mais aussi sur l'enfant à court, moyen et long terme, explique Christelle Noriega Tontor, sage-femme et tabacologue à Liège. Au premier trimestre, le risque relatif de fausse couche et de grossesse extra-utérine est multiplié par 3. Au deuxième et troisième trimestre, le tabac est responsable de complications placentaires (hématome rétro-placentaire, placenta praevia), membranaires (rupture prématurée des membranes), foetales (retard de croissance intra-utérin, mort foetale in utero et prématurité) et maternelles (augmentation de la survenue de maladies chroniques veineuses, pathologies respiratoires, eczéma, prurit de grossesse, vergetures, acné de grossesse, cicatrisation de moins bonne qualité).”

Le tabacologue : un soutien essentiel

Voilà autant de raisons d’arrêter, mais il est généralement indispensable de se faire aider. Des tabacologues sont spécialement formés pour vous conseiller et vous soutenir. Un répertoire de tabacologue est ainsi disponible sur le site du FARES, le fond des affections respiratoires: www.fares.be.


“Lors de cette rencontre, le tabacologue réalisera une anamnèse qui reprendra l'histoire de la patiente et du tabac, précise Christelle Noriega Tontor. Il évaluera sa dépendance (où on retrouve une composante psychologique, comportementale et physique) ainsi que le taux d'intoxication au CO. Ensemble, ils établiront un plan d'arrêt avec une date, un traitement et un suivi régulier. Limiter la consommation de tabac est à éviter car dans ce cas, il se produit un phénomène d'auto-titration où le fumeur adapte son inhalation pour avoir la dose de nicotine nécessaire à sa dépendance. Et la diminution des risques liés au tabac est alors quasi nulle. Personnellement, je propose des séances d'hypnose pour accompagner la libération tabagique qui offrent des résultats surprenants. Enfin, certains traitements comme la Varenicline (Champix (R)) ou le Bupropion (Zyban (R)) sont interdits durant la grossesse. Par contre, les autres substituts nicotiniques (patchs, gommes à mâcher...) peuvent être utilisés sur le court terme.” 


Vous trouverez ici une liste des tabacologues (et bien d’autres informations sur la grossesse et le tabagisme).


Les plus de Partenamut

Si vous êtes enceinte, Partenamut vous aide à arrêter de fumer en vous octroyant certaines interventions financières.


Partagez sur les réseaux sociaux

Plus encore sur la période de 1 à 3 mois

Votre famille va bientôt s'agrandir ?
Découvrez tous les avantages de Partenamut pour la naissance de votre enfant ! 

Découvrez les infos

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « Mutuelle Entraide Hospitalisation ».