1 bébé sur 7 n’a ni pédiatre ni généraliste - KidOscope, 2e édition

22 novembre 2016 / Actu santé

A quels professionnels des soins confions-nous la santé de nos enfants ? Durant les 2 premières années de vie, le pédiatre l’emporte sur le généraliste, mais 1 bébé sur 7 ne consulte ni l’un ni l’autre. Pour les enfants de familles à faibles revenus ou monoparentales, c’est pire : 1 sur 5 n’a pas de médecin de référence. Or, l’absence de suivi médical régulier peut impacter l’évolution des enfants. Découvrez les résultats du 2e volet du KidOscope, le baromètre de la santé des enfants des Mutualités Libres.

Bébé chez le pédiatre

Pédiatre, généraliste, dentiste, ORL… Quels professionnels de la santé soignent nos enfants ?* Les Mutualités Libres ont passé au crible les dépenses de santé de plus de 470.000 enfants de 0 à 18 ans. Avec quelques résultats préoccupants concernant les nourrissons.

Sans surprise, de 0 à 2 ans, les petits Belges sont nombreux à voir régulièrement un médecin : 36% consultent un pédiatre, 35% un pédiatre et un généraliste, 15% un généraliste uniquement. La prise en charge de ces enfants semble donc correctement assurée. Mais, plus inquiétant, on constate que 1 bébé sur 7 n’est suivi ni par un pédiatre, ni par un médecin généraliste. Dans les familles bénéficiaires de l’intervention majorée (faibles revenus, handicapés, etc.) ou monoparentales, c’est pire encore : 1 bébé sur 5 n’a pas de médecin de référence

Des bébés moins souvent vaccinés

Les enfants en bas âge sont fragiles et nécessitent un suivi régulier. Une hypothèse optimiste pourrait être que les bébés sans médecin de référence sont en bonne santé. Mais est-ce vraiment le cas ?
Pour avoir une idée plus précise de la prise en charge des bébés, les Mutualités Libres ont examiné si ces derniers avaient été vaccinés contre le rotavirus.** Ce vaccin est utilisé pour protéger les nourrissons des gastro-entérites dues à une infection à rotavirus. Résultat : 66% des bébés sans médecin de référence ont été vaccinés, alors que le taux de vaccination est de 87% chez les bébés qui ont un pédiatre ou un généraliste attitré. On observe donc une différence significative dans le nombre d’enfants vaccinés, ce qui pourrait être le résultat d’un moins bon suivi.
Par ailleurs, les analyses font apparaître une autre tendance interpellante : 1 bébé sur 3 est soigné au moins une fois par an dans un service d’urgences. C’est beaucoup et il y a fort à parier que pour une partie au moins de ces enfants, le recours aux urgences est le résultat d’une absence de médecin référent (les parents s’adressent aux urgences parce qu’ils n’ont pas de pédiatre ou généraliste attitré).  

Un médecin pour chaque enfant

En Belgique, la majorité des nouveau-nés sont examinés périodiquement par des organismes comme l’ONE ou Kind en Gezin, dont le travail est précieux et apprécié. Mais les Mutualités Libres rappellent que ces organismes font surtout de la prévention et n’ont pas pour mission de soigner les maladies des enfants. C’est pourquoi les Mutualités Libres plaident pour que tous les enfants de moins de 2 ans aient un médecin de référence, pédiatre ou généraliste. Le médecin de référence connaît en effet l’histoire médicale de l’enfant et son environnement familial, ce qui favorise la détection précoce de maladies chroniques ou sévères et diminue le recours inapproprié aux services d’urgence. Un suivi adéquat de la prime enfance, période à risque, permet de s’assurer du bon développement physique et affectif de l’enfant. Les populations les plus vulnérables (BIM et familles monoparentales) doivent être plus particulièrement soutenues dans cette démarche. 
*Au minimum 1 consultation par an. 
**L’enfant a été comptabilisé comme ayant été vacciné contre le rotavirus dès qu’au moins une dose a été tarifiée.
-----

KidOscope : la santé de nos enfants à la loupe !

La Belgique compte 2,3 millions d’enfants de 0 à 18 ans. Parce qu’une gestion responsable de la santé publique commence dès la naissance, les Mutualités Libres ont décidé de scanner périodiquement les données santé qui concernent les enfants, par thème et par catégories d’âges. Parce que nos enfants sont notre avenir et les maintenir en bonne santé notre devoir !
- Retrouvez les résultats complets du KidOscope sur www.kidoscope.be
Cadeau ! Les Mutualités Libres offrent une toise aux futurs parents, à commander gratuitement sur le site www.kidoscope.be (jusqu’à épuisement du stock).
Partagez sur les réseaux sociaux

Parce que bien manger est un challenge pour vous comme pour nous.

En savoir plus

© Partenamut 2016 - La mutualité Partenamut offre les produits d’assurances hospitalisation et dentaire de la SMA « Mutuelle Entraide Hospitalisation ».